Des médias internationaux se mobilisent pour la libération de Khaled Drareni

Alger : 6e sit-in de solidarité avec le journaliste Khaled Drareni

La condamnation lundi 10 août du journaliste Khaled Drareni à trois ans de prison ferme et une amende de 50 000 DA continue de susciter des réactions et la mobilisation pour sa libération a dépassé les frontières de l’Algérie.

En effet, plusieurs grands médias internationaux constitués en l’organisation « Les Médias Francophones Publics (MFP) » ont joint leurs voix pour exiger la libération du journaliste Khaled Drareni. Parmi ces médias : Radio France, TV5 Monde, Arte, France Médias Monde, France Télévisions, Groupe Média TFO, Radio-Canada, RTBF, la Radio télévision Suisse, Télé-Québec, TV5 Québec Canada.

Dans un communiqué rendu public lundi 17 août, MFP a annoncé son « association » au soutien du journaliste indépendant Khaled Drareni. « Il est intolérable que des journalistes soient pris pour cible en raison de leur activité professionnelle », a estimé l’organisation, qualifiant cette condamnation « d’atteinte grave à la liberté de la presse »

Et de poursuivre : « quel que soit le lieu d’exercice de leur fonction, la sécurité et l’indépendance des journalistes doivent être assurées afin qu’ils puissent exercer librement leur profession. »

Lancement de deux campagnes de solidarité avec Khaled Drareni

Le comité de soutien national et international à Khaled Drareni a lancé deux campagnes de solidarité avec le journaliste. Elles sont intitulées respectivement « smaâna » (nous avons entendu) et #WeAreKhaled (nous sommes khaled).

La première campagne de solidarité a été lancée dimanche à 19h00 et elle consiste à « changer sa photo de profil en un selfie de vous avec le V de la victoire avec les deux hashtags : #سمعنا, #freekhaleddrareni » a indiqué le comité. « Ce signe symbolise aujourd’hui la liberté de la presse en Algérie. C’est le signe qu’il a arboré lorsque la juge lui a annoncé avec mépris la condamnation à 3 ans de prison ferme », explique le comité.

La deuxième campagne a été baptisée #WeAreKhaled et lancée hier (lundi). Dans un communiqué publié sur le site de l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF), le comité international de soutien à Khaled Drareni a écrit : « Face au caractère absurde, arbitraire et violent de la condamnation et en solidarité avec Khaled Drareni, victime de persécution judiciaire alors qu’il n’a fait qu’exercer son droit à informer en toute indépendance, nous appelons les internautes à remplacer leur photo de profil par le visuel #WeAreKhaled et à manifester leur soutien dans leur fil d’actualité ».

« Lancée dans un premier temps sur les réseaux sociaux, cette campagne sera ensuite diffusée dans la presse, en bannière sur des bâtiments publics et sur tous les autres supports possibles, dans le monde entier. Le comité de soutien envisage également d’organiser des événements dans plusieurs grandes villes du monde dès la rentrée », a précisé la même source.