Air Algérie : Appel d’offres pour la maintenance de 32 avions

Photo Air Algérie on Twitter

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a lancé un appel d’offres pour la maintenance de 32 de ces avions de types Boeing. C’est ce qu’a confié le porte-parole de l’entreprise, Amine Andaloussi au journal Liberté de ce lundi 17 août 2020.

Selon Amine Andaloussi, il s’agit d’un avis d’appel d’offres périodique qui intervient tous les cinq ans. Il a précisé que 32 avions de types Boeing sont concernés par cette opération de maintenance. « La compagnie nationale est très exigeante en termes de révision de ses aéronefs », a souligné le porte-parole d’Air Algérie.

L’opération de révision et de réparation sera bientôt entamée au niveau de la division de maintenance et réparation des aéronefs basée à l’aéroport international d’Alger.

Pour rappel, avec la fermeture de l’espace aérien en raison de la pandémie du coronavirus (covid-19), la majorité des avions de la compagnie aérienne sont cloués au sol depuis la mi-mars dernier.

Air Algérie n’a opéré que des vols de rapatriement des algériens bloqués à l’étranger et des vols d’acheminement d’aides médicales sous formes de dons de plusieurs pays offerts à l’Algérie dans le cadre de la solidarité internationale de lutte contre la Covid-19.

Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère des affaires étrangères, plus de 29 000 algériens ont été rapatriés de l’étranger depuis le début de la pandémie.

S’exprimant sur la réouverture de l’espace aérien, le PDG d’Air Algérie, Bekhouche Alleche, a déclaré, samedi dernier, que « tout dépend de la décision des pouvoirs publics ». « Nous, on aimerait bien, mais il y a des impératifs de santé publique », a-t-il expliqué en ajoutant qu' »une fois que les pouvoirs publics décideront du déconfinement, on mettra en pratique ce que nous avons décidé. »

Bekhouche Alleche s’est également exprimé sur la crise que traverse Air Algérie et tout le secteur du tourisme fortement impactés par la crise sanitaire. « Nous traversons actuellement une crise sans précédent; l’ensemble de la chaîne du voyage a été sévèrement impactée par la Covid-19; et ne génère pratiquement plus aucun chiffre d’affaires », a-t-il expliqué.

En juin dernier, Amine Andaloussi avait indiqué, dans une déclaration à l’agence officielle APS, que Air Algérie avait enregistré des pertes de 38 milliards de dinars en raison de la suspension du trafic aérien depuis la mi-mars. Selon lui, ce chiffre devrait atteindre les 89 milliards d’ici la fin de l’année en cours.