Ferhat Ait Ali : « Faire du secteur industriel un créateur de plus-value »

Ferhat Ait Ali :

« Nous travaillons pour transformer le secteur industriel d’un gaspilleur des deniers publics en un créateur de plus-value et de fiscalité », a déclaré, mercredi à Alger, le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham.

Lors de son allocution à l’occasion de la rencontre gouvernement-walis qui s’est tenue au Palais des Nations à Club des Pins (ouest d’Alger), sous la présidence du chef de l’Etat, le ministre de l’Industrie a indiqué : « Nous apporterons des amendements et des réformes pour établir un régime commun qui permette au secteur public et au secteur privé de fonctionner de la même manière en termes de degré de flexibilité dans la gestion et d’obtenir le soutien des pouvoirs publics ».

Ferhat Ait Ali a fait état de propositions pour revoir les législations et réglementations pour relancer le secteur industriel. « Jusqu’à présent, nous avons soumis cinq projets de décrets exécutifs qui encadrent la plupart des industries, en particulier les industries de montage, et leur transformation en industries intégrées avec le plus grand pourcentage d’intégration », a précisé le ministre.

« Ces dispositions permettront d’encourager les véritables intégrateurs, les petits fabricants, les sous-traitants, les fabricants de matériel et de pièces détachées pour tous les usages », a indiqué le ministre, ajoutant que « dans ces textes, nous nous sommes concentrés sur l’activité de sous-traitance car elle joue un rôle important dans le lancement de ces industries ».

Selon Ferhat Ait Ali : « Le marché national de la sous-traitance est estimé à des milliards de dollars, mais il n’a pas été satisfait car les sous-traitants n’ont pas bénéficié d’avantages fiscaux et douaniers ». « Ces textes feront du sous-traitant la fondation pour lancer une base industrielle plus large », a-t-il ajouté.

En outre, le ministre de l’Industrie a fait savoir que le nouveau de l’investissement sera prêt avant la fin du mois d’octobre prochain. Selon lui, ce nouveau code à pour but de relancer la roue des activités industrielles publiques et privées.

Pour ce qui est de la problématique du foncier industriel, Ferhat Ait Ali a indiqué : « Nous proposerons la mise en place d’un nouvel organisme de gestion et de suivi du foncier industriel ». « Nous sommes en train de préparer un décret exécutif qui définit le mode de fonctionnement et les attributions de cet organisme, l’Office national du foncier industriel. », a-t-il précisé.

MDI School