Explosions de Beyrouth : 154 morts, près de 8000 bâtiments endommagés

Explosions de Beyrouth : 154 morts, près de 8000 bâtiments endommagés

La double explosion qui a soufflé mardi 4 août Beyrouth (capitale du Liban) a fait, jusqu’à présent, 154 morts, selon le dernier bilan provisoire annoncé vendredi par le ministre libanais de la Santé, Hamad Hassan, rapporte la presse locale.

« Le nombre de victimes est monté à 154 », a indiqué  Hamad Hassan qui recevait une délégation algérienne venue aider aux opérations de secours.

Il a précisé que 20 % des 5.000 personnes blessées dans la déflagration nécessitait une hospitalisation, ajoutant que 120 blessés sont dans un état critique, notamment après avoir été grièvement blessés par des bris de verre, et nécessitent des opérations chirurgicales « délicates ».

Cité par la presse locale, le secrétaire général du Haut comité de secours, le général Mohammad Kheir, a estimé hier à près de 8.000 bâtiments endommagés dans tout Beyrouth, suite à la double explosion meurtrière qui a laissé 300.000 personnes sans abri.

« Près de 8.000 bâtiments ont été endommagés dans Beyrouth et nous allons faire tout notre possible pour terminer nos opérations aussi rapidement que possible », a-t-il déclaré.

Selon l’explication officielle des autorités, l’explosion était due à 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées depuis six ans dans un entrepôt au port de Beyrouth « sans mesures de précaution », de l’aveu même du Premier ministre Hassane Diab.

MDI School