Le point sur la pandémie dans le monde, plus de 700.000 morts

Covid-19: Un nouveau sous-variant de Delta crée la panique

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Plus de 700.000 morts : La pandémie a fait au moins 701.112 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP mercredi. Plus de 18,5 millions de cas ont été officiellement comptabilisés.

Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec près de 158.000 morts. Viennent ensuite le Brésil qui dépasse les 97.200 décès, le Mexique (48.869), le Royaume-Uni (46.299) et l’Inde (39.795). L’Europe compte 211.603 morts.  L’Argentine a atteint un nouveau record de contaminations mercredi avec 7.147 cas en 24 heures et un total de 4.106 décès.

Bientôt 100.000 morts au Brésil : Le Brésil entre dans son 6è mois de pandémie et le coronavirus continue d’y faire des ravages, avec bientôt 100.000 morts, une tragédie annoncée selon les spécialistes, faute d’une politique sanitaire nationale. « C’est une vraie tragédie, une des pires que le Brésil ait jamais connue », dit à l’AFP le sociologue Celso Rocha de Barros, alors que ce pays de 212 millions d’habitants déplore quelque 1.000 décès quotidiens en moyenne depuis plus d’un mois.

Le premier cas confirmé de Covid-19 a été recensé à Sao Paulo, le 26 février, et le premier décès le 16 mars, également dans la plus grande mégalopole d’Amérique Latine. « À ce moment-là, le Brésil commençait à s’organiser pour combattre la pandémie », explique à l’AFP Paulo Lotufo, épidémiologiste de l’Université de Sao Paulo. Mais les courbes de décès et de contaminations se sont ensuite envolées. Les images d’enterrements express en six minutes à Sao Paulo ou des fosses communes à Manaus glaçaient le sang.

En juin, le Brésil devenait le deuxième pays le plus touché après les Etats-Unis. Le cap des 100.000 décès devrait être franchi ce week-end.

Twitter et Facebook censurent Trump : Facebook a durci le ton avec Donald Trump: le réseau social a retiré mercredi de la page du président une vidéo qui enfreignait ses règles sur la désinformation autour de la pandémie de Covid-19, où le président américain affirmait que les enfants étaient « presque totalement » immunisés contre le virus. Twitter pour sa part a interdit mercredi au compte de campagne de Donald Trump (@TeamTrump) de continuer à tweeter tant qu’il ne retirait pas cette vidéo.

Convention démocrate virtuelle : Le candidat à la Maison Blanche Joe Biden n’ira pas en personne accepter sa nomination à la convention démocrate de Milwaukee, dans le Wisconsin, « afin de protéger la santé publique », une première historique qui rend l’événement entièrement virtuel. Joe Biden prononcera son discours depuis son Etat du Delaware.

Nouvelles restrictions : Le ministère tunisien de la Santé a annoncé l’obligation de porter un masque sanitaire dans tous les espaces publics, sous peine de sanctions.

Les habitants d’Aberdeen (Ecosse) vont connaître de nouvelles restrictions, avec la fermeture des pubs et des restaurants et la limitation des déplacements dans un rayon de cinq miles (huit kilomètres) autour du domicile pour les loisirs.

L’Italie, quant à elle, menace Ryanair de suspendre son autorisation de vol dans le pays, en raison du non-respect des règles de sécurité imposées en raison de l’épidémie de coronavirus.

Vaccin : Le gouvernement américain a annoncé mercredi un nouvel investissement d’un milliard de dollars dans le projet de vaccin contre le Covid-19 de la compagnie pharmaceutique Johnson & Johnson, avec au moins 100 millions de doses garanties à la clé. Ce chèque fait monter les investissements du gouvernement  au moins 9,4 milliards de dollars dans des projets de vaccins, y compris des contrats d’approvisionnement signés avec cinq sociétés prévoyant la livraison d’au moins 700 millions de doses, selon le décompte de l’AFP.

L’Organisation mondiale de la Santé a insisté mardi sur la nécessité de respecter les protocoles et réglementations en vigueur dans le développement d’un futur vaccin, alors que la Russie a promis des « millions » de vaccins dès début 2021. L’OMS a également jugé mercredi « irréaliste » la tenue d’événements sportifs rassemblant de grandes foules dans des pays souffrant de transmission locale du virus.

Chute du PIB en Suède non confinée : La Suède annonce un plongeon record de plus de 8% de son PIB au deuxième trimestre. Le pays nordique, qui a choisi de ne pas confiner sa population face à l’épidémie de Covid-19, s’en sort mieux qu’ailleurs en Europe.

Un tiers des Afghans infectés : Près d’un tiers de la population afghane (31,5%), soit 10 millions de personnes, a été infecté par le nouveau coronavirus, selon une étude du ministère de la Santé.

En Afrique du Sud, quelque 24.000 membres du personnel de santé ont été contaminés par le nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie et 181 en sont morts. Ce chiffre représente environ 5% du nombre total des cas de Covid-19 dans ce pays.

L’aérien continue de souffrir : Virgin Australia, qui s’était déclarée en cessation de paiements en avril, va fermer sa filiale à bas prix Tigerair Australia et supprimer 3.000 postes, soit un tiers de ses effectifs. Comme la compagnie australienne, une majorité (55%) de compagnies s’attendent à devoir réduire leurs effectifs dans les 12 prochains mois, selon un sondage de l’Association internationale du transport aérien (Iata). Les aéroports souffrent également. Quelque 650 emplois vont disparaître à Copenhague, soit le quart du personnel du plus grand aéroport de Scandinavie.

Assurance touristes aux Canaries : L’archipel des Canaries a souscrit une assurance couvrant les frais des touristes qui seraient diagnostiqués positifs au coronavirus pendant leur séjour. Cette assurance, gratuite pour les touristes, doit prendre en charge « frais médicaux, rapatriement sanitaire et prolongation de séjour pour cause de quarantaine », selon le Conseil du tourisme des Canaries.

Afp