Pertamina négocie l’achat des actifs d’Occidental Petroleum en Algérie

Pertamina négocie l’achat des actifs d’Occidental Petroleum en Algérie

Le producteur indonésien de pétrole et de gaz Pertamina a annoncé qu’il a entamé des négociations avec la société américaine Occidental Petroleum, pour l’achat de l’équivalent de 4,5 milliards de dollars d’actifs énergétiques dans plusieurs pays d’Afrique, dont l’Algérie, le Ghana ainsi qu’au Moyen-Orient.

Occidental Petroleum a pris cette décision suite à sa lourde dette de 40 milliards de dollars qu’il a contracté lors de l’opération de fusion/acquisition de son sa rivale Anadarko en 2019, et dont elle trouve d’énormes difficultés à la rembourser notamment après la chute du prix du baril de pétrole. Une situation qui en outre a engendré la chute du cours de ses actions de plus de 60% depuis le début de l’année 2020.

Parmi les actifs visés par Pertamina, figurent les champs de pétrole et de gaz au Ghana, en Algérie, à Oman, et aux Emirats arabes unis. Toutefois, les deux parties n’ont pas fourni plus de détails techniques sur les termes des négociations.

Pour rappel, les actifs d’Occidental en Algérie, ont été négociés par le français Total, mais l’Etat algérien a usé de son droit de préemption et a empêché l’accomplissement de la transaction.

Mais avec l’abrogation du droit à la préemption, qui n’est plus systémique dans le code des investissements pour les étrangers, depuis février dernier, Pertamina pourra facilement conclure l’opération d’achat.

En cas de succès, il pourrait s’agir de l’une des plus grosses cessions de l’année, surtout dans un climat caractérisé par le pire ralentissement du secteur depuis plusieurs décennies.

MDI School