Djerad : l’Algérie sera parmi les « premiers pays » à acquérir le vaccin anti covid-19

Djerad expose les grandes lignes du nouveau plan de la relance économique

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé, dimanche à Alger, que l’Algérie « sera parmi les premiers pays à acquérir le vaccin anti Covid-19 ».

Dans une déclaration à la presse, à l’issue d’une réunion ministérielle consacrée à l’exploration du marché des vaccins anti-Coronavirus, à laquelle ont pris part plusieurs ministres, ainsi que le directeur général de l’Institut Pasteur, le Premier ministre a précisé que « cette réunion a été tenue, suite aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à l’effet d’accélérer les contacts indispensables avec les pays ayant réalisé une avancée dans leurs recherches pour la production du vaccin anti Covid-19.

L’Algérie, en tant que pays et gouvernement, sera parmi les premiers pays à acquérir ce vaccin », soulignant que « tous ceux qui en ont besoin seront vaccinés ».

Après avoir qualifié, lors de cette réunion, la décision du président de la République « de très importante et significative », M. Djerad a indiqué que le gouvernement « entreprendra un travail scientifique et minutieux afin d’organiser une méthodologie à même de permettre l’utilisation de ce vaccin dans les plus brefs délais, au profit des citoyens », soulignant que « plusieurs pays, laboratoires et multinationales travaillent d’arrache-pied pour parvenir à ce vaccin ».

Le Premier ministre a relevé, en outre, « plusieurs indicateurs confirmant que bon nombre de laboratoires avaient atteint la 3e étape, à savoir: les essais sur les humains, afin de s’assurer de l’efficacité du vaccin et de son effet positif sur la santé humaine ».

Faisant savoir que grâce à cette démarche, l’Algérie affrontera « un autre défi » dans la lutte contre la covid-19, M. Djerad a affirmé que « le premier défi était la réalisation des tests de dépistage et l’acheminement des équipements et du matériel de protection à bord des avions de l’Armée nationale populaire (ANP).

Le deuxième défi était lié à la garantie des bavettes, tandis que le troisième consistait en l’utilisation de la Chloroquine, grâce à laquelle nous avons réussi à protéger la santé des patients atteints du virus », exprimant le souhait de voir « le défi inhérent au vaccin aboutira à des résultats positifs ».

À cette occasion, le Premier ministre a réitéré son appel aux citoyens quant à l’impératif de faire preuve de vigilance notamment en ce qui concerne « le port obligatoire de masque de protection et le respect des règles de la distanciation physique » afin de « venir à bout de cette pandémie et de franchir une nouvelle étape pour la prospérité du pays ».

APS

MDI School