Le point sur la pandémie dans le monde

Le point sur la pandémie dans le monde

Voici un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Près de 661.000 morts : La pandémie a fait près de 661.000 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 11h00 GMT. Au moins 16,5 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (150.447 décès) devant le Brésil (90.134), le Royaume-Uni (45.878), le Mexique (44.876) et l’Italie (35.123).

Les USA et le Brésil, les deux pays les plus touchés par la pandémie : Les deux pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus ont atteint mercredi des caps macabres, les Etats-Unis dépassant les 150.000 morts, et le Brésil franchissant pour sa part la barre des 90.000 décès liés au Covid-19.  L’épidémie est très virulente dans le plus grand pays d’Amérique latine, qui enregistre une moyenne de plus de 1.000 décès par jour sur sept jours glissants depuis début juillet.

De son côté, la première puissance mondiale, qui avait annoncé fin février son premier décès lié au nouveau coronavirus, déplore cinq mois plus tard 150.000 victimes, soit l’équivalent de la ville de Savannah, en Géorgie.

Après avoir connu une amélioration vers la fin du printemps, les Etats-Unis voient depuis fin juin l’épidémie repartir à la hausse, notamment dans le sud et l’ouest du pays, où de nombreux Etats avaient rapidement assoupli leurs mesures de confinement, comme l’appelait de ses vœux le président Donald Trump.

Confrontée à la lenteur des tests de dépistage et à des insuffisances dans le suivi des contacts des personnes contaminées, la touristique Floride a ainsi enregistré mercredi à elle seul 216 nouveaux décès en 24 heures, un record pour cet Etat.

Au total, le pays a enregistré mercredi près de 1.270 morts supplémentaires en une journée, et plus de 68.000 nouveaux cas, remontant ainsi aux niveaux enregistrés ces deux dernières semaines, après une légère baisse au cours du week-end.

Chute du PIB en Allemagne : Du jamais vu: le recul du PIB allemand au deuxième trimestre dévoilé jeudi devrait approcher les 10%, la pandémie ayant entraîné le pays dans sa pire récession depuis l’après-guerre, même si la reprise se profile déjà.

Inquiétudes américaines pour l’économie : Le rythme à venir de l’économie américaine est « extraordinairement incertain », a estimé mercredi le président de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, qui a exhorté à des actions « à tous les niveaux pour apporter l’aide » nécessaire à une véritable reprise.

Le président gambien en isolement : Le président gambien Adama Barrow s’est « immédiatement » mis en isolement mercredi, pour une période de deux semaines, après un test positif au nouveau coronavirus de sa vice-présidente Isatu Touray, a annoncé la présidence gambienne.

Reconfinement au Liban : Le Liban a enregistré mercredi son plus haut nombre d’infections quotidiennes à la maladie Covid-19, avec 182 nouveaux cas recensés juste avant un reconfinement provisoire du pays à partir de jeudi.

Confinement allégé à Lerida (Catalogne) : Les autorités de Catalogne ont allégé mercredi les mesures de confinement dans et autour de la ville de Lerida (nord-est de l’Espagne), où 160.000 personnes avaient été appelées à rester chez elles après une flambée de contaminations au coronavirus.

Vaccins : Le vaccin mis au point par la biotech américaine Moderna en partenariat avec les Instituts nationaux de santé (NIH) a déclenché une réponse immunitaire « robuste » et empêché la réplication du virus dans les poumons et le nez des singes, selon des résultats rendus publics mardi. Le gouvernement de Donald Trump a investi près d’un milliard de dollars pour soutenir la création de ce vaccin qui est l’un des deux testés actuellement à grande échelle.

Les laboratoires français Sanofi et britannique GSK ont annoncé mercredi avoir conclu un accord avec le gouvernement britannique pour fournir 60 millions de doses de leur vaccin contre le Covid-19, « sous réserve de la signature d’un contrat définitif ». Il pourrait être autorisé dès le premier semestre de 2021, assurent-ils, et des discussions sont en cours avec la Commission européenne pour garantir l’accès mondial à leur produit.

La Russie espère entamer la production industrielle de deux vaccins respectivement en septembre et en octobre, a annoncé mercredi la vice-Première ministre russe, Tatiana Golikova

Afp

MDI School