Paralysé par une grève des travailleurs, le Port de Béjaïa « consigné jusqu’à nouvel ordre »

Paralysé par une grève des travailleurs, le Port de Béjaïa

Paralysé par une grève générale des travailleurs depuis plus d’une semaine enclenchée par la section locale de l’UGTA qui réclame le départ du PDG Kasmi Halim, le port de Béjaïa a été « consigné jusqu’à nouvel ordre », indique l’Entreprise Portuaire de Béjaïa (EPB) dans une note datée du mardi 28 juillet, en demandant aux usagers cette infrastructure portuaire de dérouter leurs navires vers d’autres ports algériens.

« Compte tenu de la situation que vit actuellement le port de Bejaïa suite au mouvement de grève illégal engagé par le conseil syndical de l’entreprise depuis le lundi 20 juillet 2020 à 13h, nous portons à la connaissance de l’ensemble des usagers portuaires que le port de Bejaïa est consigné, jusqu’à nouvel ordre », a informé l’EPB

« Afin de préserver vos intérêts et les intérêts économiques de la région et du pays, nous vous demandons de prendre les mesures nécessaires afin de dérouter vos navires vers d’autres ports algériens, jusqu’à la reprise normale des activités », a précisé l’EPB.

Elle a ajouté qu’elle continuera à assurer ses services pour les navires transportant des produits stratégiques (hydrocarbures, gaz, animaux vivants…).

MDI School