Adrar : Deux activistes condamnés à six mois de prison dont trois avec sursis

Diffusion de fausses informations sur la Covid-19 à Bouira : Une personne condamnée à un an de prison ferme

Le tribunal de Timimoun (wilaya d’Adrar) a prononcé mercredi son verdict sur le procès des deux détenus Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa. Ces derniers ont été condamnés à six (6) mois de prison dont 3 mois de sursis et une amende de 50 000 Da, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), qui précise qu’ils quitteront la prison début Août prochain.

Le parquet a requis 10 ans de prison ferme et une amende de 500 000 Da avec saisie de tous les objets, contre les deux détenus Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa.

Pour rappel, les deux activistes du Hirak ont été placés sous mandat de dépôt le 5 mai, après leur présentation devant le procureur puis le juge d’instruction près le tribunal de Timimoun.

Ils sont poursuivis pour « outrage à corps constitué », « atteinte à l’unité nationale », « publication pouvant porter atteinte à l’unité nationale », « atteinte à la personne du Président de la République en utilisant des mots humiliants et insulte et diffamation ».


Rachid Nekkaz fixé sur son sort le 29 juillet 

A Alger, la chambre d’accusation près la cour d’Alger (Ruisseau) rendra le 29 juillet sa décision concernant le dossier de l’homme politique Rachid Nekkaz, en détention depuis fin 2019.

La même chambre a étudié hier le dossier de Rachid Nekkaz. La semaine prochaine elle décidera s’il s’agit de correctionnelle ou criminelle pour transmettre le dossier au tribunal de Dar El Beida à Alger.

MDI School