Adrar : Dix ans de prison requis contre deux activistes du Hirak

Diffusion de fausses informations sur la Covid-19 à Bouira : Une personne condamnée à un an de prison ferme

Le procureur de la République près le tribunal de Timimoun dans la wilaya d’Adrar, a requis, ce mercredi, une peine de dix (10) ans de prison ferme contre les deux activistes du mouvement populaire « Hirak » Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa, indique le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

« Le parquet a requis 10 ans de prison ferme et une amende de 500 000 Da avec saisie de tous les objets, contre les deux détenus Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa », précise le CNLD qui rappelle que les deux activistes ont été placés sous mandat de dépôt le 5 Mai, après leur présentation devant le procureur puis le juge d’instruction près le tribunal de Timimoun.

Les deux activistes, Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa sont poursuivis pour : « Outrage à corps constitué », « atteinte à l’unité nationale », « publication pouvant porter atteinte à l’unité nationale », « atteinte à la personne du Président de la République en utilisant des mots humiliants et insulte et diffamation », a précisé le CNLD.

A Tlemcen, Abdelkader Belarbi condamné à un an de prison avec sursis

La cour de Tlemcen a prononcé aujourd’hui son verdict dans le procès en appel du jeune Abdelkader Belarbi. Ce dernier a été condamné à un an de prison avec sursis, selon le CNLD, qui souligne que le parquet avait demandé la confirmation du verdict du procès en première instance.

Pour rappel, lors de son procès en première instance au tribunal de Tlemcen, Abdelkader Belarbi avait été condamné le 13 février dernier à un an de prison dont deux mois ferme et 10 mois avec sursis.