Dr Bekkat Berkani à propos de l’Aïd El Adha : « la fetwa des religieux a primé sur l’avis des médecins »

Covid-19 en Algérie : La situation risque de

Le membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de l’épidémie du coronavirus en Algérie, Dr Mohamed Bekkat Berkani a indiqué, dimanche, que la fetwa des religieux a primé sur l’avis et les conseils des médecins concernant l’annulation du rituel du sacrifice durant la fête de l’Aïd El Adha.

Dans un entretien accordé à Radio M Post, Dr Bekkat Berkani a estimé à propos de l’appel du collectif des professeurs en sciences médicales sur l’annulation du sacrifice de l’Aïd El Adha, qu’ils sont totalement libres de réclamer ce qu’ils voient approprié. « L’appel des professeurs en sciences médicales émane de leur conscience de la dangerosité de la situation sanitaire. Ils craignent une propagation du coronavirus car les familles algériennes ne vont pas se passer de leurs traditions notamment les visites familiales et les embrassades en oubliant les mesures de distanciation sociales comme c’était le cas durant la fête de l’Aïd El Fitr », a-t-il expliqué.

« Nous en tant que médecins, nous n’avons pas demandé l’annulation de l’Aïd El Adha comme une fête religieuse que nous avons l’habitude de célébrer chaque année. Nous avons demandé l’annulation du rituel du sacrifice exceptionnellement pour des considérations sanitaires, mais, la commission de la fetwa a émis une fetwa contraire », a-t-il déploré.

Selon Dr Bekkat Berkani, « la fetwa des religieux a primé sur l’avis et les conseils des médecins, et c’est ça la réalité ». « En dépit que la commission de la fetwa a émis une fetwa que le rituel du sacrifice est une « sunna », elle l’a maintenu, tout en appelant les algériens sur la nécessité de respecter les mesures de prévention », a-t-il encore regretté.

« La commission de la fetwa a pris sa décision et elle doit assumer les conséquences »

« Mais, nous en tant que médecins, on s’interroge si les algériens vont respecter les mesures de prévention lors de l’achat du mouton et qu’en est-il des agglomérations connaissant de grands mouvements de citoyens et des opérations d’abattage dans les espaces publics. Sur ce, nous dirons que la commission de la fetwa a pris sa décision et elle doit assumer les conséquences », a déclaré le membre du comité scientifique.

Dr Bekkat Berkani n’a pas écarté une flambée des contaminations par le coronavirus durant l’Aïd El Adha, en partant du fait que cette fête religieuse est marquée par les rassemblements familiaux. Tout en soulignant que 30% des cas sont d’origine familiale, il a prévu une hausse certaine des contaminations durant la fête de l’Aïd El Adha.

S’agissant l’instauration d’un confinement total durant les jours de l’Aïd El Adha, Dr Bekkat Berkani a indiqué qu’une telle décision est du ressort des hautes autorités de l’Etat représentées par le président de la République et le gouvernement. « Je ne peux ni confiner ni infirmer. Nous, en tant que membres du comité scientifique, faisons notre travail de suivi de la situation sanitaire à travers les wilayas du pays, et une opération d’évaluation est effectuée périodiquement à travers les réunions tenues depuis l’apparition de l’épidémie fin février 2020 », a-t-il conclu.

MDI School