Benabderrahmane propose de déclarer le secteur touristique comme un secteur sinistré

Benabderrahmane propose de déclarer le secteur touristique comme un secteur sinistré

Le secteur du tourisme a subi des pertes très importantes en Algérie, à cause des mesures prises pour faire face à la propagation du Coronavirus dans le pays, au point où le ministre des finances Ayman Benabderrahmane, a proposé de le classer comme secteur sinistré.

Présentant ce samedi les différentes pertes économiques qu’a subi le pays suite à la pandémie du Coronavirus, le ministre des finances a proposé de classer le secteur du tourisme comme étant un secteur sinistré appelant a l’exonérer de toutes les taxes et impôts.

Lors d’une rencontre du Premier ministre, avec les partenaires sociaux et les opérateurs économiques, le ministre des finances a énuméré les pertes du secteur durant cette période de pandémie, en indiquant que les hôtels privés et les agences de voyages et de tourisme ont subi des pertes estimées à 27, 3 milliards de dinars.

S’agissant du groupe hôtelier, tourisme et hydrothérapie leurs pertes sont estimées à 2,7 milliards de dinars mensuellement. S’agissant de l’office national du tourisme ses pertes sont aussi estimées à 87,6 milliards de dinars par mois, de même pour l’agence nationale pour le développement du tourisme qui a présenté des pertes estimées à 31,5 millions de dinars par mois.

Avec autant de pertes, le secteur touristique qui a vu sa dynamique diminuée depuis plus d’une année a subi de plein fouet la crise induite par le virus Covid-19, obligeant plusieurs agences de voyage à mettre les clés sous le paillasson.

MDI School