Traçabilité des céréales : L’OAIC se dote d’un système numérique

El-Oued : production de plus de 230.000 quintaux de céréales

L’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) s’attelle actuellement à la mise en place d’un nouveau système numérique pour le suivi de la traçabilité en entrepôts des céréales, qui permet de fournir des informations exactes et en temps réel de toutes les opérations de transfert et de stockage, a indiqué, lundi, un communiqué du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Développé par des informaticiens de l’OAIC, ce système est entré en phase expérimentale, fin 2018, au niveau de cinq coopératives agricoles avant sa généralisation, début 2019, à l’ensemble des coopératives en remplacement de l’ancien mode de gestion basé sur les correspondances écrites, les courriels et les communications téléphoniques, précise le communiqué.

Depuis le début de l’année en cours, le mode gestion classique a été définitivement abandonné au profit du nouveau système numérique, ajoute la même source.

Au plan pratique, le nouveau système permet la traçabilité des mouvements de stocks, notamment les transferts de quantités de blé d’une coopérative à une autre, en fournissant par exemple des informations précises sur les heures de leurs sorties et arrivées mais également sur les transporteurs ou encore d’intervenir immédiatement en cas de perturbation lors du transfert.

Il sera possible, grâce à cet outil, de connaitre les volumes en stock et leur répartition au niveau des coopératives sous tutelle, une opération qui nécessitait auparavant beaucoup de temps et d’effort.

A cette occasion, les ingénieurs de l’OAIC ont affirmé que le nouveau système sera développé davantage afin d’être encore plus performant en termes d’exactitude et de transparence, et que c’est là l’objectif de l’Office qui a érigé la numérisation de la gestion en priorité.

APS

MDI School