Le président Tebboune instruit d’engager un audit profond au niveau de Sonatrach

Réalisation d’un 2ème Train de traitement d’huile : Contrat entre Sonatrach et Maire Tecnimont
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a instruit dimanche d’engager un audit profond au niveau de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, lit-on dans le communiqué sanctionnant la réunion du Conseil des ministre présidée par visio-conférence par le chef de l’Etat.
Selon la même source, cet audit est dans le but d' »évaluer de son patrimoine » ; « la réduction du nombre de ses représentations à l’étranger » ; « la diminution des postes de responsabilités qui ne sont pas liés au rendement ou à a rentabilité de l’entreprise » ; « le passage d’une gestion qui date d’une époque révolue vers une comptabilité analytique saine ».
Abordant la feuille de route du secteur de l’Energie, le président de la République a tenu à relever « la stagnation dans laquelle se trouve ce secteur depuis des décennies, empêtré dans les schémas de production classique et perdant de vue les énormes potentialités que recèle le pays », selon le même communiqué.
Le Chef de l’Etat a, ensuite, donné des instructions précises en faveur « de la relance des activités de prospection des réserves non exploitées à travers des études précises et documentées. »
Arrêt de toute importation de carburant et de produits de raffinage au 1er trimestre 2021  
Il a rappelé que « de nombreux gisements existent à cet effet aussi bien sur le territoire national qu’au large des côtes, en offshore, où les potentialités sont réelles comme l’indique le travail de prospection déjà réalisé ».
« Un autre axe de travail devrait être organisé dans le secteur autour de la récupération des réserves existantes pour parvenir à relever, à brève échéance, le taux de récupération au-delà de 40% », a insisté le président de la République qui a ordonné qu' »au premier trimestre 2021, devrait être arrêté toute importation de carburant et de produits de raffinage ».
D’autres décisions relatives au secteur de l’énergie ont été prises lors de cette réunion. Il a été notamment décidé de « la poursuite des processus de raccordement locaux, notamment celles des exploitations agricoles pour renforcer la production et créer des emplois » ; « le transfert de la réalisation de la ville de Hassi Messaoud au ministère de l’Habitat » ; « la remise de l’Institut algérien des Pétroles (IAP) sous l’autorité du ministre de l’Enseignement supérieur ».

Colloque MDI