Acheuk Youcef Chawki : « Le déficit de la CNR s’élève cette année à 680 milliards DA »

Acheuk Youcef Chawki :

Le déficit de la Caisse nationale des Retraites (CNR) s’élève cette année à 680 milliards de dinars, a affirmé le dimanche 12 juillet 2020, M. Acheuk Youcef Chawki, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, lors de son passage à l’émission LSA-direct du quotidien Le Soir d’Algérie.

Le ministre a souligné que ce déficit va forcément en augmentant, en raison de la transition démographique, d’où la nécessité de trouver des ressources, notamment la lutte contre l’évasion parafiscale.

M. Acheuk Youcef Chawki a indiqué que la pandémie du coronavirus a montré que les travailleurs sans couverture sociale, ainsi que ceux qui travaillent dans l’informel se trouvent dans une grande précarité. Pour faire face à ce problème, « nous sommes en train d’élargir la base cotisante, pour que le nombre des cotisants soit plus important », a-t-il soutenu.

Pour lutter contre cette fraude fiscale et parafiscale, le ministre a annoncé la mise en place de certains mécanismes contre la fraude dans les dépenses, notamment l’utilisation abusive de la carte Chifa, expliquant que 87% des dépenses portent sur le médicament. Dans le cadre de la lutte contre la fraude, le ministre a annoncé la mise en place de la vignette Data Matrix pour assurer la traçabilité du médicament.

Évoquant les cliniques privées, le ministre a indiqué que la Sécurité sociale a signé des conventions pour faire en sorte que le secteur public puisse prendre en charge les malades, en rappelant que les premières conventions signées remontent aux années 1990 et qu’elles concernaient essentiellement l’hémodialyse. « Aujourd’hui, nous avons 14.000 malades qui sont directement pris en charge par la Sécurité sociale, nonobstant le forfait hospitalier qui est versé à la santé », a annoncé le ministre.

« Au mois de mai dernier, nous avons signé une convention avec les cliniques privées de maternité et nous sommes déjà à près de 3.000 femmes parturientes qui sont prises en charge au niveau des cliniques privées », a affirmé le ministre qui s’en félicite, vu que « le secteur public est totalement débordé ».

Interrogé sur la recrudescence des cas de contamination par le coronavirus, M. Acheuk Youcef Chawki explique que ce rebond d’infection est dû à l’indiscipline des citoyens qui continuent à « déambuler et à vivre dans une promiscuité inadmissible ».

MDI School