Réouverture des frontières de l’UE : La France a décidé d’exclure l’Algérie

Le Conseil d'État français suspend le gel de la délivrance des visas de regroupement familial

La France a décidé, à l’instar d’autres pays de l’union européenne, d’exclure l’Algérie de la liste des pays dont les ressortissants peuvent entrer sur son territoire.

En effet, dans un communiqué rendu public ce jeudi 9 juillet, le Consulat Général de France à Alger a annoncé que « les restrictions d’entrée sur le territoire français depuis une frontière extérieure à l’espace Schengen demeurent en vigueur s’agissant des personnes résidentes en Algérie. »

« Le Gouvernement Français, à l’instar d’autres pays de l’espace Schengen, a décidé le 1er juillet de ne pas faire figurer l’Algérie dans la liste des pays ne faisant plus l’objet des restrictions d’entrée en France motivées par la prévention du risque lié à l’épidémie de Covid-19. Les restrictions d’entrée sur le territoire français depuis une frontière extérieure à l’espace Schengen demeurent donc en vigueur s’agissant des personnes résidentes en Algérie », lit-on dans le communiqué.

Le Gouvernement Français, à l'instar d'autres pays de l'espace Schengen, a décidé le 1er juillet de ne pas faire figurer…

Publiée par Consulat général de France à Alger sur Jeudi 9 juillet 2020

Rappelons que fin juin dernier, les pays de l’UE ont décidé de rouvrir leurs frontières à 15 pays parmi lesquels figurait l’Algérie. Mais, en raison de la recrudescence ces derniers jours de la pandémie du coronavirus en Algérie, plusieurs pays, dont l’Allemagne et l’Espagne, ont décidé d’exclure l’Algérie de la liste.

La liste validée par les 27 pays de l’UE comprennait : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay ainsi que la Chine, avec comme condition pour ce dernier pays d’ouvrir également ses frontières aux ressortissants européens.

Il est également utile de rappeler que le président de la République Abdelmadjid Tebboune avait décidé en juin de maintenir les frontières du pays fermées jusqu’à ce que la crise sanitaire soit dépassée. Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis la mi-mars dernier.

Colloque MDI