France-Algérie : Salah Goudjil répond à Marine Le Pen

France-Algérie : Salah Goudjil répond à Marine Le Pen

Le président par intérim du Sénat, Salah Goudjil, a réagi, ce jeudi 9 juillet 2020, lors de la clôture de la session parlementaire 2019-2020, aux récentes déclarations de Marine Le Pen, présidente du parti d’extrême droite le Rassemblement National (RN), au sujet de la demande d’excuses renouvelée par le Président Tebboune.

« Nous avons tous entendu la réaction de l’un des partis qui appartenait aux colons et à l’Algérie française », a rappelé Salah Goudjil, ajoutant que « ceux qui entrave les relations entre l’Algérie et la France, c’est cette classe politique qui n’a pas oublié l’Algérie. Ils s’en souviennent comme s’ils voulaient revenir en Algérie ».

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision France 24, le président Tebboune a demandé samedi dernier des excuses de la part de la France pour les crimes commis durant la colonisation.

Dans un tweet publié sur son compte, Marine Le Pen a réagi aux propos du président de la République, indiquant que « les dirigeants algériens demandent des excuses pour le passé, afin de masquer le présent : une économie en ruine, une jeunesse délaissée, un pays en voie de déclassement ».

La présidente du Rassemblement national a souligné qu’« il est temps qu’ils regardent en face le résultat de 60 ans d’indépendance ».