Mohammed VI nomme un nouvel ambassadeur du Maroc en Algérie

Mohammed VI nomme un nouvel ambassadeur du Maroc en Algérie

Le roi du Maroc Mohammed VI a nommé, lundi 6 juillet 2020, un nouvel ambassadeur en Algérie. Il s’agit de Mohamed Ait Ouali, qui remplace à ce poste, Lahcen Abdelkhalek.

Cette décision a été prise par Mohammed VI au cours d’une réunion du conseil des ministres marocain. Une nomination qui intervient dans un contexte où les relations entre les deux pays voisins sont marquées par des tensions.

Samedi, dans un entretien accordé à la chaîne France 24, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune s’est exprimé sur les relations algéro-marocaines, en indiquant que « les marocains sont passés à une autre forme d’escalade », en référence à l’annonce de la construction par le Maroc d’une base militaire à quelques encablures de la frontière algérienne.

« Jusque-là, l’escalade était verbale, mais nous constatons que nos frères marocains passent à une autre forme d’escalade. J’espère que ça va s’arrêter. Nous souhaitons le plus grand bonheur et tout le développement au peuple marocain frère », a déclaré le président Tebboune.

« Nous n’avons aucun problème avec les marocains. Il semble que ce sont nos frères marocains qui ont des problèmes avec nous », a-t-il dit.

A une question sur la possibilité de voir les relations algéro-marocaines évoluer au-delà de l’escalade verbale, le chef de l’Etat a répondu : « Je ne pense pas. La sagesse a toujours prévalu entre les deux pays », a-t-il dit en rappelant que la fermeture des frontières entre les deux pays depuis 25 ans « est une réaction à une action humiliante pour le peuple algérien. Les frontières ont été fermées au moment de l’instauration du visa. Ce n’est pas le Sahara occidental ».

« Maintenant, si, eux (les marocains, ndlr) pensent qu’il faut prendre une initiative, elle sera la bienvenue. Je pense qu’ils peuvent prendre une initiative qui va clore définitivement ce problème », a conclu le président Tebboune.

MDI School