Covid-19 en France : Les personnes originaires du Maghreb plus fortement touchées

La hausse des décès causée par le coronavirus a été plus forte pour les personnes nées au Maghreb que pour celles nées en France entre mars-avril 2020, selon une étude publié ce mardi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

En effet, 8.300 personnes nées dans les pays du Maghreb sont décédées durant le mois de mars et avril 2020 en France, contre 5 400 personnes décédées à la même période de l’année 2019, soit une hausse de 54%.

En mars et avril 2020, la France a enregistré 129.000 décès toutes causes confondues, contre 102.800 personnes décédées à la même période de 2019, soit une hausse de 25%. 2.000 personnes résidant en France et nées dans des pays d’Afrique (hors Maghreb) sont décédées en France, contre 900 personnes à la même période en 2019, soit une hausse de 114%.

1.600 personnes résidant en France et nées en Asie sont décédées durant les mois de mars et avril 2020, contre 800 décès durant le même période 2019, soit une hausse de 91%.

Pour les personnes nées en Europe (hors France) et les personnes nées dans un pays d’Amérique ou en Océanie, la hausse des décès est proche de celle observée pour les personnes nées en France, indique l’étude de l’Insee.

L’Institut explique cette surmortalité chez les personnes résidant en France et nées à l’étranger par le fait qu’elles résident davantage dans les territoires densément peuplés, notamment en Île-de-France.

La hausse des décès en mars-avril 2020 a en effet été la plus forte en Île-de-France, soit une hausse de 92 % par rapport à la même période 2019, selon l’Insee qui précise qu’en France, un tiers des personnes nées au Maghreb résident en Île-de-France, c’est le cas de la moitié des personnes nées dans un autre pays d’Afrique ou en Asie.

L’Insee a par ailleurs indiqué que les personnes nées en Afrique sont parmi les plus exposées au risque de contamination en raison de leur métier. En effet, 14 % des personnes en emploi et nées dans un pays du Maghreb et 15 % de celles nées dans un autre pays d’Afrique sont des « travailleurs clés », contre 11 % parmi celles nées en France ou celles nées en Asie (12 %).

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger