HomeActualitéNationalRédha Tir (président du CNES) : "L'économie algérienne est loin de l'effondrement"

Rédha Tir (président du CNES) : « L’économie algérienne est loin de l’effondrement »

Le président du Conseil national économique et social (CNES), Rédha Tir, a déclaré, ce lundi 6 juillet 2020, lors de son passage à la radio nationale, que l’économie algérienne était confrontée à des difficultés et avait besoin de réformes structurelles, mais qu’elle était loin de s’effondrer.

Il a rappelé que le CNES a pour mission de bâtir une économie nationale de demain solide fondée sur trois piliers fondamentaux, à savoir la création des institutions avec une dimension de service social, la stabilité de l’emploi et la relocalisation certaines industries stratégiques.

M. Tir a expliqué que le CNES attache de l’importance au Conseil de la concurrence, étant donné que l’Algérie cherche dans sa vision économique à reprendre le chemin de l’industrialisation selon les normes internationales, car cela permettrait de mettre fin au monopole et de contribuer à réduire les coûts, les prix et à améliorer la qualité et la compétitivité du produit.

Il a souligné que des efforts avaient été faits pour mettre en œuvre des réformes structurelles de l’économie nationale, notamment durant la période de propagation du Covid-19, y compris les conditions d’amélioration du climat d’investissement en coordination avec le gouvernement et le Ministère de l’industrie.

M. Tir a indiqué qu’une étude a également été préparée sur la mise à niveau du système statistique en plus de la transition énergétique en termes de comportement des citoyens ainsi que sur le sort du secteur public improductif.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine