Le dossier de Khaled Drareni transmis au tribunal correctionnel

Le dossier de Khaled Drareni transmis au tribunal correctionnel

Le dossier du journaliste Khaled Drareni a été transmis ce lundi 6 juillet 2020 au tribunal correctionnel en attendant la programmation de son procès, ont annoncé le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) et l’avocat Me Abdelghani Badi.

Pour rappel Khaled Drareni a été arrêté le 7 mars en compagnie des deux autres activistes du Hirak, Slimane Hamitouche et Samir Benlarbi, lors d’une marche à Alger.

Trois jours plus tard soit le 10 mars, ils ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Sidi Mhamed. Khaled Drareni a été placé sous contrôle judiciaire, Samir Benlarbi et Slimane Hamitouche ont été placés sous mandat de dépôt.

Le 29 mars, Khaled Drareni a été placé sous mandat de dépôt. Le journaliste, fondateur du site d’information Casbah Tribune, est poursuivi pour « attroupement non armé » et « atteinte à l’unité nationale ».

Mandat de dépôt confirmé contre Hamza Djaoudi

Le CNLD rapporte que la chambre d’accusation près la Cour de Boumerdes a confirmé le mandat de dépôt contre Hamza Djaoudi, placé sous mandat de dépôt le 18 Juin dernier par le tribunal de la même ville.

Selon la même source, Hamza Djaoudi, jeune capitaine de la marine marchande, est poursuivi pour : « Outrage à corps constitué », « atteinte à la personne du président de la République », « publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national », « incitation à attroupement non armé », « participation à un plan visant atteinte au moral des troupes de l’armée », en vertu des articles : 100 alinéa 1, 144 bis, 75, 96 et 146 du code pénal.

Le jeune capitaine de la marine marchande, natif de Si Mustapha à Boumerdès, a été arrêté le 22 août 2019 puis placé sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach trois jours plus tard, soit le dimanche 25 août.

Hamza Djaoudi a été condamné mardi 31 décembre 2019 a une année de prison dont 4 mois ferme et 8 mois avec sursis par le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger. Il a été remis en liberté après quatre mois de détention provisoire.

Houssam Chebahi condamné à trois mois de prison ferme

A M’sila toujours selon le CNLD, le tribunal a rendu son verdict dans le procès du détenu Houssam Chebabhi, qui a été condamné à 6 mois de prison dont 3 mois ferme et 3 mois de sursis et une amende. Il quittera la prison mi septembre prochain.

Houssam Chebahi a été placé sous mandat de dépôt le 18 juin dernier. Lors de son procès qui s’est tenu le 29 juin, le parquet près la Cour de M’sila avait requis trois ans de prison ferme et une amende de 100 000 DA à son encontre.

Détention provisoire prolongée pour Toufik Hassani

A Chlef, le tribunal de Tenes a prolongé la détention provisoire de l’ex-policier activiste du Hirak. « Détention provisoire de Toufik Hassani renouvelée pour 4 mois supplémentaires à partir du 10 Juillet prochain sur décision du juge d’instruction du tribunal de Tenes », précise le CNLD.


A Bouira, 13 activistes relaxés

A Bouira, le tribunal a relaxé 13 activistes. « Le verdict dans le procès de Bouira (7 détenus et 6 autres activistes en liberté) est tombé aujourd’hui le 6 Juillet : Relaxe pour tous les 13 », selon le CNLD.

La semaine dernière, le parquet avait requis 1 an de prison ferme et une amende de 100 000 Da à l’encontre de ces activistes. Pour rappel, les 13 personnes ont été arrêtées vendredi 19 juin et présentées devant le procureur en date du 21 Juin. Leur procès avait été renvoyé au 29 Juin avec mandat de dépôt pour 7 personnes et mise en liberté pour 6.

MDI School