Le RCD a qualifié la libération des détenus de « subterfuge »

Le RCD critique sévèrement le bilan du pouvoir

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a qualifié la libération de certains détenus politiques et d’opinion de « subterfuge » qui « ne trompe personne ».

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le RCD a souligné que « par ces décisions, le pouvoir a clôturé aujourd’hui son opération de communication dans laquelle il feint de montrer une disponibilité à l’apaisement en relâchant certains acteurs injustement incarcérés pour leurs opinions ».

Le RCD estime que seuls un acquittement suivi d’une réhabilitation de tous les détenus politiques et d’opinions sans distinction aucune et la cessation des arrestations pourront constituer un signal d’une prise de conscience des dirigeants sur le fait que la répression, les atteintes aux libertés ou la violence ne sont jamais venu à bout de la détermination du peuple à vivre dans une Algérie libre et démocratique ».

Pour rappel, plusieurs détenus politiques et d’opinion ont été libérés ce jeudi, à l’instar de Karim Tabbou, Samir Belarbi ou de Amira Bouraoui.

MDI School