Tebboune ordonne le maintien des frontières fermées

Tebboune ordonne le maintien des frontières fermées

Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, ce dimanche, de maintenir les frontières terrestres, maritimes et aériennes fermées, jusqu’à ce que la pandémie du coronavirus soit dépassée, lit-on dans le communiqué ayant sanctionné la réunion du Conseil des ministre présidée par le chef de l’Etat par visio-conférence.

Commentant l’exposé présenté par le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid sur l’évolution de la situation sanitaire liée à la covid-19, le président Tebboune a déploré « les comportements de certains citoyens qui veulent faire accroire aux autres que le Covid-19 n’est qu’un mythe à visées politiques, s’étonnant d’une telle irresponsabilité alors que les morts sont déplorés, chaque jour, par milliers à travers le monde, à commencer par les pays les plus développés », selon le communiqué.

Tebboune ordonne de durcir les sanctions contre les contrevenants des mesures de prévention

C’est ainsi que le chef de l’Etat ordonné le durcissement des sanctions à l’encontre de tous les contrevenants, individuellement ou collectivement, aux mesures de prévention.

Il a également instruit le Premier ministre d’étudier les mesures à prendre avec le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus afin « de décider des actions à entreprendre dans les prochains jours en vue de briser la chaîne de contamination et de circonscrire les foyers épidémiques. »

De plus, précise-t-on, le président de la République a de nouveau demandé au ministre de la santé « de recourir à l’avion mis à la disposition de son département afin de se rendre immédiatement et à tout moment sur place pour vérifier les informations relatives à des insuffisances réelles ou fictives publiées ici et là, en vue de rassurer les citoyens, ou de couper court aux rumeurs et autres fausses informations. »

Après avoir chargé le ministre de la santé de l’établissement de statistiques des contaminations par wilaya et de leur traitement avec davantage de réalisme, le président Tebboune a souligné que la lutte contre la pandémie est une responsabilité collective (Etat, institutions, société civile et individus) à travers l’ensemble du territoire national car il y va, a-t-il dit, de la préservation de la santé et de l’intégrité du citoyen.

A cet égard, il a ordonné le renforcement de la surveillance épidémiologique, du contrôle quotidien du fonctionnement des hôpitaux et du stock de matériels de dépistage.

MDI School