SAJ, un nouveau syndicat des journalistes vient d’être lancé

Considérant la situation que vit actuellement le pays, avec ses conséquences sur le front social

Considérant la situation dont se trouve la presse nationale, avec en sus l’amenuisement des ressources et ses conséquences sur les journalistes qui subissent de plein fouet les effets de la crise économique aggravée par la crise sanitaire induite par la propagation du COVID-19

Considérant le besoin impérieux de donner une meilleure assise à la presse nationale, investie de l’une des missions les plus importantes pour accompagner les efforts de développement du pays 

Considérant l’impact inexorable des atteintes répétitives aux droits les plus élémentaires des journalistes, et à la liberté d’expression 

Considérant les erreurs du passé, et le déficit en matière d’organisation de la corporation 

 

Nous, journalistes algériens engagés, avons décidé de nous constituer en collectif en vue de la création d’un syndicat des journalistes qui aura pour mission d’apporter sa contribution pour l’amélioration des conditions de travail des journalistes, la défense de leurs droits moraux et matériels, et d’apporter son soutien indéfectible à tous ceux et celles qui en sont dans le besoin.

 

Le Syndicat Algérien des Journaliste (SAJ) ouvert à tous les journalistes professionnels exerçant sur le territoire national, se veut un cadre rassembleur qui ambitionne d’apporter sa contribution à tous les niveaux où cela est nécessaire. Il se fixe comme objectifs de :

 

  • Coordonner l’action syndicale afin de garantir la défense des intérêts moraux et matériels des journalistes par les moyens légaux, et de préserver leurs acquis sociaux tout en œuvrant à leur approfondissement
  • La protection et le renforcement des droits et des libertés de tous les journalistes en Algérie
  • La promotion et la défense de la liberté d’information, de la liberté des médias, ainsi que du pluralisme et de l’indépendance du journalisme, • L’observation et l’amélioration des normes professionnelles et la promotion de normes exigeantes en matière de qualité du journalisme, de déontologie journalistique, et de formation professionnelle
  • La promotion du rôle social des journalistes et de la profession journalistique, et particulièrement sa contribution à la démocratie, la liberté et le bien-être des citoyens
  • La collaboration étroite avec les autorités publiques, d’autres syndicats, les ONG et les partenaires sociaux dans le domaine des médias, de l’information et de la promotion de la liberté de la presse

 

Enfin et dans le cadre de la mise en place des différentes structures syndicales, affiliées au SAJ, le Secrétariat national, déjà mis en place et qui active depuis déjà plusieurs mois, veillera à tenir informés l’ensemble des journalistes algériens, sur les démarches à entreprendre à l’avenir.

 « Ceux qui vivent sont ceux qui luttent »

MDI School