AccueilActualitéNationalFrance : Quand cinq sans-papiers algériens squattent la propriété d'une princesse saoudienne

France : Quand cinq sans-papiers algériens squattent la propriété d’une princesse saoudienne

- Advertisement -

En situation irrégulière sur le territoire français, cinq algériens ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Grasse, Alpes-Maritimes, au sud de la France, pour violation de domicile, a rapporté le média local Nice-Matin.

En effet, a précisé la même source, les cinq algériens s’étaient introduits dans la dépendance d’une propriété appartenant à une princesse saoudienne, le 20 juin dernier à Cannes.

The graduate Fair

Arrivés en France via l’Espagne en payant un passeur 500 euros chacun, Hamza, Abdelkader, « Houssam, Ismaël et Fares, âgés entre 22 ans pour le plus jeune, à 30 ans pour le plus vieux, avaient passé deux nuits chez une princesse saoudienne de la famille régnante, qui possède une belle villa à la Pointe Croisette », a détaillé le média français.

Face aux juges, les cinq algériens ont assuré qu’ »ils pensaient que la maison était abandonnée car il y avait toutes sortes d’objets entreposés en désordre », a-t-on précisé. Tout en reconnaissant la violation de domicile, les cinq hommes ont nié la dégradation, en affirmant que le lieu était déjà très désordonné à leur arrivée.

Ils découvrent un endroit avec un jardin négligé, un arbre abattu qui trône au beau milieu, deux tapis souillés par la végétation sauvage, ils ont pu penser que le logement n’était plus habité. Ils n’avaient pas l’intention de voler. Il s’agissait plus d’un débarras que d’une dépendance », argumenté leur avocat selon Nice-Matin.

A l’issue du procès, les cinq algériens ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis pour violation de domicile mais la dégradation n’a pas été retenue.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine