Verdict du procès Sovac : 12 ans de prison ferme pour Ouyahia et 10 ans pour Mourad Oulmi

Le juge du tribunal de Sidi Mhamed a rendu son verdict ce mercredi matin dans l’affaire du montage automobile du groupe Sovac, où il a infligé une peine de 12 ans de prison ferme l’encontre de l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia et  10 ans de prison ferme et 8 millions de dinars d’amende à l’encontre du patron de Sovac Mourad Oulmi.

Le juge a condamné aussi l’ancien ministre de l’industrie en fuite Abdessalam Bouchouareb à 20 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars et un mandat d’arrêt a été émis à son encontre aussi.

Youcef Yousfi est condamné quant à lui à 3 ans de prison ferme, et il a été innocenté concernant les accusations lié au conflit d’intérêt et de la corruption.

Le juge a condamné aussi Oulmi Khider (frère de Mourad Oulmi) à 7 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars. Par ailleurs, Fatiha Oulmi (femme de Mourad Oulmi) a été condamnée à une peine de 20 ans de prison ferme avec une amende de 8 millions de dinars ainsi que l’émission d’un mandat d’arrêt international à son encontre.

L’ associé de Mourad Oulmi, Djerbou Amine qui est aussi en fuite, a été condamné 20 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars avec une période de sûreté de 10 ans. Le juge a émis aussi un mandat d’arrêt contre lui.

Une peine de 3 ans de prison ferme suivie d’une amende d’un millions de dinars a été prononcée contre l’ancien PDG de la Banque CPA. Toutefois, le membre de la commission d’évaluation technique du ministère de l’industrie Tirra Amine a été condamné à deux ans de prison dont une année ferme.

Par ailleurs, le tribunal de Sidi M’hamed, a condamné aussi Mourad Oulmi et sa femme Fatiha Oulmi et son frère Khider ainsi que Djarbou Amine et les sociétés morales de rembourser un montant de 225 milliards de centimes au trésor public.

Quant aux ministres, Ahemd Ouyahia, Youcef Yousfi, et Abdessalam Bouchouareb, ils ont été condamnés de rembourser chacun la somme d’un million de dinars au le trésor public.

MDI School