Homela deuxUn membre du Comité scientifique exclut le retour au confinement total

Un membre du Comité scientifique exclut le retour au confinement total

Abdelkrim Touahria, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution du coronavirus en Algérie, a exclu, le lundi 22 juin 2020, lors de son passage à la radio chaîne 1, la possibilité d’imposer à nouveau le confinement à l’ensemble du pays, indiquant que le nombre élevé de cas était attendu en raison du non-respect des mesures préventives.

M. Touahria a expliqué que le confinement ne sera que partielle et sera appliqué dans des foyers où seules les infections sont enregistrées, soulignant à cet égard que la solution réside dans des études épidémiologiques, selon le même média.

Le même responsable a précisé que le comité a un plan pour la levée du confinement dans tous les secteurs et activités économiques en collaboration avec les responsables des différents secteurs, à condition que plan soit accompagné par le respect des mesures de prévention et de la distanciation sociale.

Par ailleurs, la recrudescence des cas de contamination par le coronavirus enregistrés ces derniers jours dans certaines wilayas inquiète les autorités sanitaires du pays, au point où le porte-parole du Comité scientifique du suivi et de l’évolution de la pandémie Covid-19, le professeur Djamel Fourar, a évoqué vendredi dernier la possibilité de réinstaurer le confinement dans ces wilayas.

Depuis le 18 juin dernier, le nombre de cas confirmé d’infections par le coronavirus a légèrement augmenté en Algérie, passant de 117 cas à 140 enregistrés hier dimanche 21 juin. les autorités sanitaires attribuent ce rebond des cas de contamination au non-respect des mesures de prévention.

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a évoqué, samedi dernier, lors d’une visite de travail dans la wilaya de Boumerdes, l’augmentation des cas de contamination par le Covid-19 en Algérie et dans le reste du monde, en précisant ignorer s’il s’agit d’une deuxième vague du virus.

A ce propos, il convient de souligner que plusieurs pays, notamment en Asie, redoutent une deuxième vague du coronavirus, suite à l’apparition d’un nouveau foyer en Chine, à Pékin, avec un nombre de cas peu élevé, mais cette résurgence de contamination a conduit les autorités sanitaires à prendre des mesures de restrictions, telles que le confinement de quartiers à Pékin et la suspension du trafic aérien.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine