Nouveau sit-in des travailleurs de Sovac à Alger

Nouveau sit-in des travailleurs de Sovac à Alger

Les travailleurs de Sovac Algérie ont tenu lundi après-midi un autre sit-in, cette fois, devant le siège de leur direction générale à Ouled Fayet à l’Ouest d’Alger, pour réclamer la libération de leur patron Mourad Oulmi.

Ils étaient quelques dizaines à se rassembler devant la direction générale du groupe Sovac. Les travailleurs de l’entreprise de Mourad Oulmi, en détention depuis 2019, ont brandi des banderoles sur lesquelles on peut lire : « Libérez nos patrons », « Sovac Algérie nourrit 15 000 familles », « la condamnation de Sovac est aussi une condamnation à l’encontre des employés », « les travailleurs de Sovac production sont fiers de ce qu’ils ont accompli ».

Tout en s’interrogeant sur l’avenir de leur entreprise et leurs postes d’emplois, les travailleurs de Sovac affirment que « Sovac est le seul groupe qui a respecté le cahier des charges [dans le montage automobile] et avec des preuves ».

Pour rappel, les travailleurs de Sovac ont observé samedi matin un sit-in devant le tribunal de Sidi Mhamed d’Alger pour réclamer la libération de leur patron Mourad Oulmi.

Vendredi dernier, les employés de Sovac Algérie ont réagi, dans un communiqué, au réquisitoire du tribunal de Sidi Mhamed d’Alger dans le procès de leur patron Mourad Oulmi et veulent faire connaitre leur vérité sur le dossier.

Le procès de ce dernier s’est ouvert mercredi avec l’audition de l’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia et de l’ancien ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, ainsi que de Khider Oulmi, frère du patron de Sovac, dans l’affaire du montage automobile.

Le procès s’est poursuivi jeudi, journée durant laquelle le représentant du ministère public près le tribunal de Sidi Mhamed d’Alger a prononcé son réquisitoire contre les mis en cause dans l’affaire du patron du groupe Sovac.

Ainsi, le représentant du ministère public a requis une peine de 15 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars contre l’ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia. Une peine de 20 ans a été requise contre l’ancien ministre de l’industrie et des mines Abdeslam Bouchouareb (en fuite à l’étranger). Un mandat d’arrêt international a été émis contre Bouchouareb. Une peine de 12 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars a été requise contre l’ancien ministre de l’industrie et des mines, Youcef Yousfi.

Il a requis une peine de 15 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars contre le patron de Sovac, Mourad Oulmi. Une peine de 12 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars a été requise contre Khider Oulmi (frère de Mourad Oulmi). Le représentant du ministère public a requis une peine de 20 ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars à l’encontre de l’épouse de Mouad Oulmi. En situation de fuite à l’étranger, un mandat d’arrêt international a été émis à son encontre.

Le verdict du procès Sovac Algérie sera rendu le mercredi 24 juin par le tribunal de Sidi Mhamed d’Alger, a indiqué samedi la présidente de l’audience consacrée aux plaidoiries des avocats des accusés lors du troisième jour du procès.

MDI School