Les travailleurs de Sovac interpellent le président Tebboune

Les travailleurs du groupe Sovac ont interpellé, ce lundi 22 juin 2020, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune sur l’affaire de leur patron Mourad Oulmi dont le tribunal de Sidi Mhamed (Alger) a requis jeudi dernier une peine de 15 ans de prison ferme à son encontre et de 12 ans de prison à l’encontre de son frère Khider Oulmi.

« Nous lançons aujourd’hui un message au Président de la République M. Abdelmadjid Tebboune et lui disons que l’Algérie a besoin de tous ses enfants pour faire face a la crise économique », lit-on dans un communiqué du comité de l’entreprise Sovac Algérie SPA dont Algérie-Eco détient une copie.

Les rédacteurs du communiqué expliquent : « Le rôle de l’Etat est de veiller a la sauvegarde des richesses humaines et matérielles. Vous ne pouvez pas mettre en prison des investisseurs. Dans tout investissement y a un risque à prendre », et  selon eux, « M. Oulmi a pris le risque de ramener le Groupe Volkswagen en Algérie, malgré une législation instable et une situation politique des plus critiques. »

« Aujourd’hui, la société Sovac et ses patrons sont victimes d’une véritable cabale judiciaire, sachant que Sovac a honoré tous ses engagements envers les banques, l’Andi, les impôts et toutes les parties prenantes de ces projets élaborés avec le Constructeur numéro 1 mondial, Volkswagen en l’occurrence », lit-on encore dans le communiqué.

La même source ajoute : « Nous tenons aujourd’hui à apporter notre soutien a nos patrons et faire appel a la justice de notre pays pour faire toute la lumière sur cette cabale judiciaire qui a porté atteinte a la Société Sovac et ses employés et la machine destructive qui menace l’assise d’une véritable industrie automobile el Algérie. »

Sit-in devant la direction générale du groupe Sovac

Ce lundi après-midi, les travailleurs de Sovac ont observé un sit-in devant la direction générale du groupe Sovac à Alger pour réclamer la libération des frères Oulmi et la sauvegarde de leur entreprise.

« A la suite du très lourd réquisitoire requis cette semaine par le parquet d’Alger à l’encontre des patrons de Sovac Algérie, les frères Oulmi Mourad et Khider (peines de 15 et 12 ans), nous, les travailleurs du Groupe Sovac, manifestons aujourd’hui notre indignation et colère face a cette injustice », précise le même communiqué

Les employés des différents sites de Sovac (vente et après-vente) se sont donnés le mot aujourd’hui pour l’organisation d’un sit-in devant la Direction Générale des Grands Vents, avec deux principales revendications : « La libération immédiate de nos patrons, les frères Oulmi Mourad et Khider; Demander la sauvegarde de notre outil de travail et sauver le seul projet concret qui peut asseoir une véritable industrie automobile en Algérie. »

A noter que le verdict du procès de Mourad Oulmi sera rendu le mercredi 24 juin par le tribunal de Sidi Mhamed à Alger.

 

MDI School