Blanchiment de capitaux : La Tunisie retirée de la liste noire de l’UE

Blanchiment de capitaux : La Tunisie retirée de la liste noire de l’UE

La Tunisie a été définitivement retirée de la liste actualisée de l’Union européenne des pays tiers présentant des carences stratégiques dans leurs dispositifs de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, selon un communiqué publié vendredi par le ministère tunisien des Affaires étrangères, rapporté l’agence officielle tunisienne TAP.

Cette liste a été publiée dans le journal officiel de l’Union, suite à son approbation par le Conseil de l’UE et le Parlement européen.

« La Commission européenne a adopté, le 7 mai 2020, un règlement délégué, proposant le retrait de certains pays de la liste LBC/FT de l’Union européenne y compris la Tunisie. Cette décision tient compte du delisting de notre pays, en octobre 2019, de la liste des pays sous la surveillance du groupe d’action financière (GAFI) et ce, suite aux mesures prises par les autorités tunisiennes dans le cadre du plan d’action convenu avec le GAFI, visant à renforcer l’efficacité du dispositif national de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme », a expliqué le Ministère tunisien.

La même source a estimé que « le retrait de la Tunisie de la liste européenne de LBC/FT renforcera inéluctablement, son image de pays respectueux des normes internationales de transparence financière et d’un site fiable pour les investissements étrangers. »

« Ce retrait est le résultat d’inlassables démarches engagées par la diplomatie tunisienne, dès le lendemain du delisting de notre pays de la liste du GAFI, aussi bien auprès des institutions européennes qu’auprès des Etats membres de l’UE, afin de vulgariser les efforts déployés par toutes les parties prenantes tunisiennes pour se conformer aux standards internationaux en matière de LBC/FT, a conclu le département tunisien des affaires étrangères.

MDI School