Accueilla deuxReprise des vols : Les explications du ministre Farouk Chiali

Reprise des vols : Les explications du ministre Farouk Chiali

- Advertisement -

Aucune date ni décision n’a été prise pour le moment concernant la reprise du trafic aérien vers l’international, suspendu depuis la mi-mars 2020 en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus (covid-19).

C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le ministre des travaux publics et des transports, Farouk Chiali. « Il n’y a pas décision pour la reprise des vols », a-t-il rappelé jeudi 18 juin dans une déclaration au site Visas Voyages Algérie.

The graduate Fair

Selon les dires du ministre, la réouverture des frontières aériennes dépend de l’évolution de la situation liée à la covid-19 en Algérie et dans le monde. « La reprise des vols est conditionnée par l’évolution de la situation sanitaire chez nous et ailleurs », a-t-il dit.

Dès qu’une amélioration de la situation sanitaire est constatée, le Comité scientifique en charge de l’évolution du coronavirus en Algérie se penchera sur la question de la reprise du trafic aérien. « Le comité scientifique va alors proposer des variantes et c’est au président de la République de prendre la décision finale », a fait savoir M. Chiali.

Tout en affirmant que « notre objectif est de préserver la santé des citoyens », Farouk Chiali a insisté sur le fait que pour le moment il « n’y a rien » concernant la levée de la suspension des liaisons aériennes.

Vendredi dernier, lors d’une rencontre avec les médias nationaux, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a écarté un déconfinement total en Algérie notamment la réouverture des frontières qui implique la reprise du trafic aérien.

Le chef de l’Etat a expliqué que « le déconfinement total signifie la réouverture des frontières, la reprises des liaisons aériennes » et « si on dois ouvrir les liaisons aériennes, les avions iront dans des pays qui comptent 400.000-500.000 cas positifs et de nombreux décès. Donc, soyons prudents ».

« Tant qu’il y a des morts chez nous et tant que l’épidémie continue de se propager même de manière maîtrisée, on ne peut pas tout ouvrir », a-t-il expliqué.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine