Algériens bloqués en Turquie : Les explications de l’ambassade d’Algérie à Ankara

Rapatriement des Algériens bloqués en Turquie : L'ambassade d'Algérie annonce des changements

L’ambassade d’Algérie en Turquie a tenu à s’expliquer suite à l’ensemble des questions et des préoccupations qui lui ont été adressées, et après la diffusion par certains médias de la déclaration publiée par l’ambassade sur sa page Facebook concernant les mesures destinées aux citoyens étrangers dont le séjour a dépassé la durée légale.

« Ces mesures ne sont pas destinées spécifiquement aux citoyens algériens, mais concernent plutôt tous les ressortissants étrangers qui se trouvent actuellement sur le territoire turc, comme l’indique la déclaration publiée par le ministère turc de l’Intérieur sur son site Internet », a expliqué le jeudi 18 juin 2020 l’ambassade d’Algérie à Ankara, dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Pour rappel, l’ambassade d’Algérie à Ankara a été informée par les autorités turques concernées que les citoyens actuellement présents en Turquie et dont la validité du visa ou du permis de séjour est arrivée à expiration, suite à l’annulation des vols en raison de la propagation du nouveau coronavirus, sont tenus de quitter le territoire turc dès que possible.

A ce propos, l’ambassade turque à Alger a indiqué, ce jeudi, dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, que les citoyens algériens qui se trouvent actuellement sur le territoire turc, dont la validité du visa ou du permis de séjour est arrivée à expiration et qui n’ont pas pu quitter la Turquie en temps opportun en raison de la suspension des vols suite à la pandémie du COVID-19, ont un délai d’un mois pour quitter le territoire de la Turquie après l’ouverture des vols réguliers entre les deux pays.

La représentation diplomatique turque a rappelé que « la Direction Générale de la Gestion des Migrations de la République de Turquie annonce qu’aucune interdiction d’entrée ne sera imposée aux étrangers qui n’ont pas pu sortir de la Turquie en raison de la pandémie de COVID-19 ».

Il est à noter que cette instruction est applicable à tous les ressortissants étrangers bloqués en Turquie, souligne le même communiqué.

MDI School