HomeActualitéNationalLe FCE va changer d'appellation et interdit à ses membres l'exercice de...

Le FCE va changer d’appellation et interdit à ses membres l’exercice de la politique sous sa couverture

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) a annoncé, samedi, le changement de sa dénomination à l’occasion d’une prochaine Assemblée Générale (AG) et interdit à ses membres l’exercice d’activité politique sous sa couverture.

Dans un communiqué rendu public, l’organisation patronale « informe l’opinion publique en général et les acteurs économiques en particulier, de sa décision de changer de dénomination à l’occasion d’une prochaine assemblée générale devant se tenir dans les plus brefs délais et dès que les conditions sanitaires le permettront ».

« Conscient de la mission qui est la sienne et dont il n’aurait jamais dû se départir, fort de la sincérité de l’engagement des chefs d’entreprise qui l’animent, convaincu que la construction de l’Algérie nouvelle à laquelle aspirent les Algériennes et les Algériens suppose des instruments d’intermédiation et de régulation fiables, viables et crédibles, le Forum acte définitivement son engagement exclusif en direction des questions et des préoccupations économiques en les dissociant de la chose politique », a écrit le FCE dans son communiqué repris par l’agence officielle APS.

Le FCE interdit à ses membres l’exercice d’activité politique sous sa couverture

Le FCE a indiqué qu’il « interdisait à tous ses membres l’exercice, sous quelle que forme que ce soit, de toute activité politique sous sa couverture ». En revanche, l’organisation s’engage à participer pleinement à l’essor économique du pays, en se refusant d’accomplir une quelconque autre mission qui n’est pas la sienne.

L’organisation patronale a rendu hommage à la résilience dont fait preuve le peuple algérien face à la conjoncture difficile et complexe qu’il vit à l’instar de l’humanité toute entière, et réaffirmé son attachement à la préservation et à la consolidation de l’Etat-national.

Enfin, le FCE  s’est démarqué des pratiques et réflexes qui ont « altéré son image de marque et obéré sa crédibilité », souligne le communiqué, réitérant « la dimension citoyenne et la responsabilité sociétale de ses entreprises affiliées ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine