Livraison prochaine de 3 remorqueurs en acier pour une filiale de Sonatrach

Sonatrach : Près de 1 Milliard DA de dons dans le cadre de la lutte contre la Covid-19
Trois navires remorqueurs en acier, de fabrication locale, seront livrés d’ici la fin de l’année au profit de la société de gestion et d’exploration des terminaux marins à hydrocarbures (STH), filiale de Sonatrach, a indiqué samedi le DG de l’entreprise publique mixte de construction et de réparation navale Ecorep-Piriou, Hamid Benderradji.
 
« Trois navires remorqueurs, de 15 mètres de longueur, seront livrés d’ici la fin 2020. C’est le fruit d’un contrat conclu par Ecorep-Piriou et la société STH en 2017 » a précisé M. Benderradji à l’APS, rappelant que la construction de ces navires a été lancée en 2018
 
Les essais techniques et la mise à l’eau de ces navires auront lieu fin juillet, selon le même responsable qui a précisé que ce chantier a été mis à l’arrêt au 2éme semestre 2019 avant de redémarrer en janvier 2020.
 
M. Benderradji, désigné à la tête d’Ecorep-Piriou en janvier dernier, s’est réjoui du fait que « l’Algérie est le premier pays en Afrique à construire des navires en acier ».
 
Ecorep-Piriou a également conclu d’autres contrats avec deux opérateurs pour la construction de deux thoniers, a-t-il en outre avancé en précisant que l’entreprise « attendait actuellement l’autorisation du ministère de la pêche pour entamer cette commande ».
 
Depuis sa création en 2015, l’entreprise mixte algéro-française, Ecorep-Piriou, située au port de Bouharoun à Tipaza, a investi près de 4 milliards de DA, selon son premier responsable.
 
Ces investissements portent sur la réhabilitation d’un ancien atelier spécialisé dans la construction de petits bateaux de pêche et de plaisance à fibres de verre et de bois et la mise en place d’un nouveau atelier spécialisé dans la construction de navires en acier, a expliqué M. Benderradji.
 
L’entreprise a également relancé son activité de réparation et de maintenance des bateaux de pêche « à des prix concurrentiels pour faciliter l’activité de la pêche et aider les pêcheurs, et ce en concertation avec le ministère de la pêche et la chambre nationale de la pêche », a-t-il encore rappelé.
APS

MDI School