L’Algérie propose d’avancer au 4 juin la prochaine réunion de l’Opep+

Factures d'électricité élevées : Les explications du ministre de l’Energie

L’Algérie, qui occupe la présidence tournante de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a proposé samedi d’avancer au 4 juin la prochaine réunion du cartel et de ses partenaires, l’Opep+, indique un courrier consulté par l’agence Reuters.

Selon ce courrier, précise la même source, le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab dit s’être entretenu de ce projet, qui permettrait d’avancer cette réunion prévue les 9 et 10 juin, avec plusieurs ministres, estimant qu’il permettrait de « faciliter les nominations ».

Ce terme de « nominations » est régulièrement employé par l’Arabie saoudite, mais aussi par l’Irak et le Koweït, pour allouer du pétrole brut à ses clients traditionnels en fonction de la demande. Ces « nominations » se déroulent habituellement le 10 de chaque mois.

Pour rappel, l’Opep+ a décidé en avril de réduire sa production de 9,7 millions de barils par jour, un volume qui représente 10% de a production mondiale, afin d’enrayer la chute des cours du brut imputée aux retombées économiques de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Reuters

MDI School