Confinement : Les commerçants réclament la reprise de l’activité

Photo Facebook, rassemblement des commerçants devant le siège de la wilaya de Béjaïa

Impactés par la pandémie du coronavirus qui a causé la fermeture de leurs activités depuis presque trois mois, les commerçants montent au créneau dans plusieurs wilayas du pays.

Revendiquant la réouverture de leurs commerces et la reprise de l’activité, des commerçants de Béjaïa et d’El-Eulma (wilaya de Sétif) et Boghni (wilaya de Tizi-Ouzou) ont tenu des rassemblements de protestations.

Les protestataires ont exprimé leurs inquiétudes quant au devenir de leurs activités commerciales après les pertes financières qu’ils ont subies suite aux fermetures observées depuis le 14 mars dernier à cause du Coronavirus.

Samedi matin, des dizaines de commerçants et de travailleurs journaliers des cités commerciales Dubai, Soamaa et Belala de la ville d’El-Eulma, à 27 kilomètres à l’est du chef-lieu de la wilaya de Sétif, ont bloqué la circulation automobile sur la RN 5 reliant le chef-lieu de wilaya à l’est du pays au niveau de la sortie ouest de la ville, près de l’École normale supérieure Messaoud-Zeggar. « Les protestataires ont demandé aux autorités de leur permettre de reprendre leurs activités commerciales à l’arrêt depuis près trois mois, suite à la propagation de la pandémie de coronavirus », a rapporté le quotidien Liberté dans son édition de ce dimanche.

Dans la matinée d’aujourd’hui, des dizaines de commerçants de la wilaya de Béjaïa ont observé un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya pour réclamer la réouverture des commerces, rapporte la page Facebook « Béjaïa sois l’observateur ».

A Boghni, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, les commerçants et les transporteurs ont protesté  dimanche matin devant le siège de la Daïra contre le prolongement du couvre-feu imposé par les autorités et réclament une reprise immédiate de l’activité.

Vendredi, l’Association nationale des Commerçants et Artisans (ANCA) a appelé au retour des activités économiques et permettre l’ouverture de magasins de commerce, de l’artisanat et les services afin d’alléger les difficultés sociales, de maintenir les emplois et protéger les entreprises.

Le premier ministre, Abdelaziz Djerad a décidé jeudi dernier de prolonger le confinement partiel jusqu’au 13 juin prochain. A l’exception des wilayas Illizi, Saida, Tamanrasset et Tindouf où la mesure du confinement a été levée totalement, toutes les autres wilayas sont concernées par le reconduction du confinement partiel.

Le gouvernement a décidé de rendre « strictement obligatoire » le port des masques dans l’espace public, à compter du 24 mai, afin de mieux juguler la propagation du Coronavirus (Covid-19) durant cette période très favorable aux regroupements, aux déplacements et aux contacts directs. « L’entrée dans les espaces et autres lieux publics tels que les marchés couverts, les souks, les cimetières, les parkings et les magasins, etc… est formellement interdite sans port de masque et respect de la distanciation physique », a-t-on précisé.

Pour rappel, fin avril dernier qui a coïncidé avec le début du mois de Ramadhan, les autorités ont décidé d’autoriser la réouverture de plusieurs activités commerciales (salons de coiffures, magasins de vêtements et chaussures…etc.), sous conditions de respect des mesures de prévention contre le Covid-19, notamment, le port du masque, la distanciation sociale…etc. Ces mesures n’étant pas respectées et face à la flambée des contaminations, les autorités ont décidé de fermer à nouveau toutes les activités autorisées à rouvrir.

MDI School