HomeActualitéNationalMasques grand public : La vente se fera dans tous les commerces

Masques grand public : La vente se fera dans tous les commerces

Le secrétaire général du ministère du commerce, Karim Gueche a fait savoir mercredi que la vente des masques destinés au grand public se fera dans tous les commerces.

Le SG du ministère du commerce a indiqué qu’à l’exception des masques chirurgicaux qui se vendront au niveau des pharmacies, la vente des masques grand public se fera dans tous les commerces. « Dans un objectif d’accessibilité et de disponibilité, nous tolérons la vente dans tous les magasins, y compris ceux qui n’ont pas d’autorisation ; à titre d’exemple, les supérettes et les magasins d’alimentation générale. Nous n’imposerons aucune autorisation aux commerçants », a-t-il expliqué, en ajoutant que « nous exigeons par contre le respect des normes dans la confection ».

Dans ce sens, a-t-il poursuivi, « nous avons adopté un patron que nous avons vulgarisé et distribué à tous les intervenants recensés. Le but est d’avoir un masque homogène. Les ventes ont déjà commencé et seront généralisées dès dimanche prochain ».

Mettre sur le marché 6 à 7 millions de masques au profit du grand public

« Dans le cadre d’un groupe de travail présidé par le ministre délégué à l’industrie pharmaceutique, nous travaillons sur un objectif commun, à savoir la mise sur le marché d’une quantité de 6 à 7 millions de masques au profit du grand public. Il s’agit de masques barrières, non conventionnels et de confection artisanale. Il ne s’agit pas de masques chirurgicaux ou à usage médical », a indiqué M. Gueche dans un entretien accordé au quotidien El Watan.

Pour ce faire et en collaboration avec les secteurs concernés, à savoir l’industrie, le tourisme et l’artisanat, la formation professionnelle, la petite et moyenne entreprise et les start-up, a-t-il expliqué, « nous avons procédé à un recensement exhaustif de toutes les capacités nationales de production exerçant dans le textile et pouvant concourir à la mise à la disposition de la population des quantités de masques grand public ».

« Nous avons tenu dans ce sens deux réunions et notre travail à bien avancé. Nous avons identifié les principaux producteurs sans occulter les artisans », a précisé le SG du ministère du commerce, ajoutant tous les secteurs et intervenants allant du petit tailleur du coin à l’atelier de confection industrielle, seront mis à contribution « pour subvenir au besoin national en bavettes, tout en veillant à maintenir un prix grand public. »

Approvisionner directement les pharmacies et éviter le circuit des grossistes

Concernant les prix de ces masques, M. Gueche a indiqué que « nous avons fait des études et des évaluations de prix pour ces masques non conventionnels et nous avons trouvé qu’il ne saurait dépasser les 25 DA l’unité. De là, le prix de 40 DA couvre largement le prix de revient et la marge bénéficiaire ».

« Toutefois, a-t-il dit, « ce que nous constatons, c’est que certains opérateurs ne jouent pas le jeu et profitent de cette circonstance pour tirer profit en renchérissant les prix. Ils vendent des masques à 45 DA ».

« Nous avons dans ce sens instruit nos brigades afin de ramener ces gens à la raison et de laisser de côté leur opportunisme », a indiqué M. Gueche, faute de quoi, a-t-il prévenu, « nous serons dans l’obligation d’aller vers les sanctions, à savoir les saisies et les PV. Nous sommes également en train de travailler avec les unités de production afin de raccourcir le circuit de vente ».

Le même responsable a fait savoir : « Avec le ministère délégué à l’Industrie pharmaceutique, nous sommes en train d’œuvrer dans le sens à trouver le moyen d’approvisionner directement les pharmacies et éviter le circuit des grossistes. Cela réduira les coûts supplémentaires. Il faut savoir que nous travaillons sur un circuit nouveau et sur lequel nous n’avons pas beaucoup de visibilité. »

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine