Etude sur l’inefficacité de l’hydroxychloroquine : Le Pr Didier Raoult contre-attaque

Etude sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine : Le Pr Didier Raoult contre-attaque

Le professeur Didier Raoult a réagi, ce lundi 25 mai, aux résultats d’une récente étude internationale publiés par la revue médicale The Lancet affirmant que l’hydroxychloroquine et la chloroquine sont inefficaces dans le traitement du Covid-19.

L’infectiologue Marseillais et directeur de l’IHU Méditerranée-Infection a rejeté « une étude foireuse » sur l’inefficacité de l’hydroxychloroquine. « Ici, il nous est passé plus de 4 000 malades dans les mains, ne croyez pas que je vais changer d’avis parce qu’il y a des gens qui font du big data, qui est une fantaisie complètement délirante, qui prend des données dont on ne connaît pas du tout la qualité et mélange tout », affirme ainsi l’infectiologue », a déclaré le Pr Raoult dans une vidéo diffusée sur Youtube.

« Comment voulez-vous qu’une étude foireuse faite avec du big data change ce que nous avons vu ?, s’est interrogé Pr Didier Raoult. « Des électrocardiogrammes, ici, nous en avons fait 10 000 chez les malades qui ont eu cette maladie. 10 000 électrocardiogrammes qui ont tous été vus par l’équipe d’un cardiologue spécialisé dans l’analyse électrique du cœur… », a-t-il ajouté.

« Je ne vais pas changer d’avis parce qu’il y a une publication, quel que soit le journal dans lequel elle sort », a-t-il dit. « C’est plus une question de savoir s’il existe une dérive des journaux de recherche médicale, ce que je crois, comparable à ce qu’on a vu chez les médias généralistes, dans laquelle la réalité est tordue de telle manière qu’à la fin, ce qui est rapporté n’a plus rien à voir avec ce qui est observable », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « Moi, il n’y a rien, à part peut-être l’Alzheimer, qui effacera ce que j’ai vu de mes yeux. Le reste, ce qui se publie dans la littérature, c’est complètement déraisonnable. Si d’un coup, il suffisait que quelqu’un publie une bêtise pour que j’oublie tout ce qu’on a fait pendant deux mois et demi, je serais devenu fou. Donc je ne vais pas changer d’avis parce qu’il y a des gens qui nous disent ‘nous qui n’avons pas vu de malades, nous vous disons ce qu’il s’est passé, alors que vous qui avez vu des malades, vous ne savez pas ce qu’il s’est passé' ».

MDI School