Rezig : « Le paiement électronique sera obligatoire à l’avenir »

carte de paiement
Le ministre du commerce, Kamel Rezig, a indiqué, jeudi à Alger, que le paiement électronique sera, à l’avenir, obligatoire dans plusieurs marchés, notamment les grandes surfaces, les grossistes, les professions libérales et autres.
 
S’exprimant lors d’une réunion au siège du ministère consacrée à la permanence des commerçants, pendant les deux jours de l’Aïd El-Fitr, Rezig a rappelé qu’une commission a été installée, il y a deux mois, pour prendre en charge le paiement électronique et étudier sa généralisation.

Lundi dernier, le ministre du Commerce, en visite dans la wilaya de Constantine en compagnie du ministre de la Poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, Brahim Boumzar, a incité les propriétaires de grands espaces commerciaux et les personnes exerçant des professions libérales, au recours au payement électronique dans leurs transactions.

Rezig a déclaré que le recours au e-paiement à travers les terminaux de paiement électronique TPE devra « dans un premier temps se généraliser au sein des professions libérales et les grands espaces commerciaux du pays ».

Il a ajouté que l’utilisation de TPE fabriqués en coordination avec le ministère de la Postes, des télécommunications, des technologies et du numérique permettait aux titulaires de cartes bancaires de payer leurs achats et services par carte et de réduire les risques induits par la détention et la manipulation d’argent liquide.

Il a, dans ce contexte, fait savoir que « d’ici à la fin de l’année en cours, les principaux espaces commerciaux et les travailleurs indépendants disposeront de TPE », soulignant qu’à la lumière du texte de loi régissant ce genre de transactions, plus de 70% des commerçants utiliseront cette technologie, d’ici 5 ans « .

MDI School