DG des Douanes : Les droits et taxes douaniers ciblent les véhicules de luxe

Douanes : Changements à la tête de 27 inspections divisionnaires

Le Directeur général des Douanes, Noureddine Khaldi a apporté mercredi des précisions sur les taxes douanières que prévoit d’appliquer le gouvernement sur l’importation de véhicules neufs dans le cadre du projet de loi de finances complémentaires (PLFC) 2020.

S’exprimant devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre du débat du PLFC, le DG des douanes a souligné, en ce qui concerne les droits de douanes et les taxes imposés aux véhicules importés, que ceux-ci ciblaient essentiellement les véhicules de luxe, ajoutant que la valeur des droits se comptabilise en fonction de la capacité du cylindre.

Il a également ajouté que cette décision était logique, étant donné le besoin des ressources financières dans le pays, précisant qu’elle ciblait les produits de luxe.

Pour rappel, le PLFC 2020 prévoit de fortes taxes sur les véhicules de tourisme neufs importés, allant de 100.000 dinars à 2.000.000 dinars, en fonction de la motorisation du véhicule.

Ces nouvelles taxes sur les véhicules neufs ont été décidées après que le Conseil des ministres a pris la décision de supprimer le régime préférentiel pour l’importation des kits SKD/CKD destinés au montage des véhicules en Algérie et d’autoriser à nouveau l’importation de véhicules neufs.