AccueilénergieAffaire Sonatarch : Eni accepte un règlement à l’amiable des poursuites aux...

Affaire Sonatarch : Eni accepte un règlement à l’amiable des poursuites aux Etats-Unis

- Advertisement -

La Securities Exchange Commission (SEC), un organisme fédéral américain chargé de la réglementation et du contrôle des marchés financiers a annoncé hier vendredi que le groupe pétrolier et gazier italien Eni avait accepté un règlement à l’amiable dans les poursuites dont il faisait l’objet concernant des infractions aux règles de comptabilité en matière de corruption pour les paiements « irréguliers » par sa filiale Saipem en Algérie, a rapporté l’Agence Reuters.

La Securities and Exchange Commission a déclaré dans un communiqué que Eni avait «violé les livres et registres et les dispositions relatives aux contrôles comptables internes de la loi sur les pratiques de corruption à l’étranger en relation avec un régime de paiement inapproprié» en Algérie par l’ancienne unité Saipem.

The graduate Fair

Sans admettre ni nier les poursuites dont elle fait l’objet, Eni a accepté un règlement à l’amiable concernant les infractions aux dispositions relatives aux contrôles et de payer 24,5 millions de dollars en dommages et intérêts, indique la même source.

L’affaire concerne des allégations selon lesquelles l’entrepreneur pétrolier et gazier Saipem aurait versé aux intermédiaires environ 198 millions d’euros pour obtenir des contrats d’une valeur de 8 milliards d’euros avec la société d’État algérienne Sonatrach, a souligné le même média.

Plutôt cette année, une cour d’appel italienne a acquitté Eni et Saipem dans le procès de corruption et de versement de pots-de-vin.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine