Non-respect du confinement au Nigéria : 18 personnes tuées par les forces de sécurité

Les forces de sécurité nigérianes ont tué 18 personnes accusées de ne pas avoir respecté les mesures de confinement mises en place dans le pays le plus peuplé d’Afrique pour enrayer l’épidémie du coronavirus, selon un décompte de la commission nationale des droits de l’Homme, rapporte l’AFP.

La Commission a enregistré 105 actes de violation des droits de l’Homme « perpétrés par les forces de l’ordre » et « 18 personnes tuées » dans des exécutions extra-judiciaires, dans un rapport publié mercredi soir, soulignant que le Nigeria enregistre pour l’instant 407 cas officiels d’infection et 12 décès déclarés.

A noter que jusqu’au 14 avril, le Nigeria enregistrait 343 cas confirmés de coronavirus dont dix morts.