HomeénergieL’Opep anticipe un effondrement « historique » de la demande mondiale de...

L’Opep anticipe un effondrement « historique » de la demande mondiale de pétrole en 2020

L’Opep anticipe pour 2020 un effondrement « historique » de la demande mondiale de pétrole, en raison de la paralysie économique mondiale due au Coronavirus, confirmant aujourd’hui « un choc historique, brutal, extrême et d’ampleur planétaire » pour le marché pétrolier.

« On estime que la demande mondiale de pétrole en 2019 a augmenté de 830.000 barils/jour en glissement annuel pour atteindre 99,67 millions de barils/jour en moyenne, pratiquement inchangée par rapport à l’évaluation du mois précédent », a annoncé l’Organisation des Pays exportateurs de pétrole (OPEP), dans son dernier rapport mensuel sur le marché pétrolier, rendu public le jeudi 16 avril 2020.

Pour 2020, la prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole est révisée à la baisse de 6,9 ​​millions de barils/jour, pour montrer une baisse historique d’environ 6,8 millions de barils/jour, précise le même rapport.

La contraction au 2e trimestre de cette année devrait se situer autour de 12 millions de barils/jour, avril étant la pire contraction à environ 20 millions de barils/jour, précise la même source.

L’OPEP estime dans son rapport que l’impact de l’épidémie du COVID-19 en Chine au 1er trimestre 2020 et son impact négatif sur les transports et les carburants industriels dans le pays, s’est depuis étendu à l’échelle mondiale et affecte désormais la croissance de la demande de pétrole dans la plupart des autres pays et régions, avec un impact sans précédent sur la demande mondiale de pétrole, notamment les carburants de transport.

En conséquence, la demande de pétrole de l’OCDE est révisée à la baisse de 3,7 millions de barils/jour pour diminuer de 4,0 millions de barils/jour, tandis que la croissance de la demande de pétrole hors OCDE est ajustée à la baisse de 3,2 millions de barils/jour pour se contracter de 2,9 millions de barils/jour.

Pour 2020, l’offre de pétrole hors OPEP devrait diminuer de 1,5 million de barils/jour, une révision à la baisse de 3,26 millions de barils/jour par rapport à la projection précédente, indique le cartel dans le même rapport.

Le rapport de l’Opep indique, par ailleurs, que la production de l’Algérie en 2019 a atteint 1,023 million de barils/jour, soit une légère baisse de 17.000 barils par rapport la production moyenne de 2018 (1,040 Mbj).

Le même rapport indique que la production de l’Algérie a atteint 1.018 millions de barils/jour au 1er semestre de l’année en cours. Au mois de mars dernier, l’Algérie a produit 1.033 millions de barils/jour, selon le même rapport.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine