Tebboune : Il faut doter en moyens de prévention tout le territoire national

Le président Tebboune s'engage à revoir la grille des salaires du personnel soignant

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a mis en avant, lundi à Alger, l’impératif de doter en équipements médicaux et moyens de prévention du Coronavirus « la moindre parcelle du territoire national ».

« Il faudrait faire parvenir le matériel médical et les moyens de prévention à chaque parcelle du territoire national, notamment dans les zones les plus éloignées et le grand Sud », a déclaré M. Tebboune lors de sa visite à la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) pour s’enquérir des équipements médicaux mobilisés pour se prémunir du Coronavirus, accompagné du ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, du ministre Délégué à l’Industrie pharmaceutique, Djamel Lotfi Benbahmed et du ministre conseillé à la Communication, porte-parole officiel de la Présidence de la République, Mohand Oussaïd Belaïd, rapporte l’agence officielle APS.

« Même si ces régions n’ont pas enregistré un nombre important de cas confirmés, la précaution et la prévention doivent tout de même être de mise », a-t-il ajouté, soulignant que « les habitants de ces régions ne doivent pas se sentir isolés ».

A ce titre, Le Président Tebboune a instruit le ministre délégué à l’Industrie pharmaceutique à l’effet de « mobiliser tous les moyens de l’Etat, y compris les avions, pour acheminer, le plus rapidement possible, le matériel médical », leur transport par route prenant plus de temps.

S’enquérant des quantités stockées de Chloroquine, utilisé dans le traitement du Covid-19, le président de la République a écouté des explications sur ce médicament, produit localement, et dont « la quantité est suffisante pour 230.000 malades ».

En réponse à une question du Président Tebboune sur la production nationale de ce médicament, les responsables de la PCH ont affirmé que l’Algérie œuvrait à augmenter sa production à « un million de boîtes une fois la matière première arrivée d’Inde », faisant savoir que l’Algérie était l’un des premiers pays à bénéficier de la matière première et dispose d’un stock suffisant.

MDI School