Covid-19 : Cas positif ou suspect, tout le monde est traité à la chloroquine en Algérie

Coronavirus : L'Algérie ne renoncera pas à l’utilisation de la chloroquine

Afin de faire face à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), l’Algérie a fait le choix d’adopter un protocole thérapeutique à base d’une molécule antipaludéenne connue sous le nom de « Chloroquine ». Toutefois, la question que tout le monde se pose est : qui sont les cas soumis au protocole ?

« Le Comité scientifique installé auprès du ministère de la Santé, s’appuyant également sur l’avis d’autres spécialités et experts, a décidé de démarrer le traitement à la chloroquine sur tous ceux qui sont déclarés positifs au Covid-19 ainsi que sur tous ceux qui auront des signes de contamination », a déclaré le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, le 31 mars dernier, à la Chaîne 3.

Radio Algérie

MDI School