Saïd Sadi : «Notre système de santé ne peut pas faire face à la pandémie actuelle»

Saïd Sadi : «Notre système de santé ne peut pas faire face à la pandémie actuelle»

L’ancien président du parti Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), Saïd Sadi estime que notre système de santé de ne peut pas faire face à la pandémie actuelle.

Dans une contribution publiée sur sa page Facebook, et intitulée «sécurité sanitaire et débat politique», l’ancien leader du RCD pense que «tel qu’il est conçu, configuré et géré, notre système de santé ne peut pas faire face à la pandémie actuelle et ceci quel que soit l’engagement des personnels de santé qui relève, bien souvent, du sacrifice.»

«Nous ne pouvons pas nous permettre les souplesses que s’accordent certains pays disposant de structures, de compétences et de programmes sanitaires qui n’existent pas chez nous», a-t-il souligné, rappelant que le minimum de matériel fait défaut.

Saïd Sadi a indiqué que la défaillance politique et la régression de notre système de santé sont des faits dont il faut, non pas s’accommoder, mais bien prendre la mesure pour apprécier les décisions qui s’imposent à nous.

Pour M. Sadi, le confinement demeure, pour l’heure, la seule et la meilleure barrière de protection, précisant qu’il ne faudrait pas que «l’extension de l’épidémie, évoluant en endémie, prive l’Algérie du bénéfice de ces traitements et de ces disponibilités de moyens. Un bon confinement nous mettrait en situation de tirer le meilleur profit possible de ces avancées scientifiques et techniques.»

En attendant des jours meilleurs, Saïd Sadi invite le peuple algérien à transformer ce moment de «retraite imposée» en séquence de réflexion collective féconde. Le besoin de discussion libre est manifeste et s’exprime déjà.

MDI School