Quel sort pour les 1500 algériens bloqués à l’aéroport d’Istanbul ?

Air Algérie/Aérogare d'Alger : Les vols domestiques transférés au T1
Quelques 1500 algériens sont bloqués depuis plusieurs jours à l’aéroport d’Istanbul en Turquie en raison de la suspension de l’Algérie de toutes ses liaisons avec l’étranger à cause du coronavirus.
Malgré l’annonce samedi dernier par Air Algérie de 4 vols à destination d’Istanbul pour le rapatriement de ces algériens, mais depuis, aucune information n’a été communiqué à leur sujet.
« D’après plusieurs témoignages, plus de 1500 algériens sont bloqués à l’aéroport d’Istanbul en Turquie. L’Algérie refuse leur rapatriement », rapporte lundi le média turc « medyaturk.info« .
 
La même source se réfère à des vidéos diffusées sur Twitter, celles-ci montrent « des algériens protester contre leur gouvernement qui refuse de les rapatrier de l’aéroport d’Istanbul. »

Des négociations en cours entre l’Algérie et la Turquie
 
Selon le média turc qui cite un responsable au ministère turc des affaires étrangères, « des négociations sont en cours avec l’Algérie. « Le gouvernement turc a proposé d’emmener les citoyens algériens avec la compagnie Turkish Airlines mais le gouvernement ne donne pas d’avis favorable », a précisé la même source.
Selon les vidéos relayées sur les réseaux sociaux et d’après les témoignages des algériens bloqués à l’aéroport d’Istanbul, ils sont livrés à eux-mêmes, ils seraient même maltraités. La police anti-émeutes a été même déployée pour contenir les algériens vivent le calvaire depuis plusieurs jours, et selon certains témoins, ils sont bloqués là-bas depuis au moins une semaine, sans manger. Les autorités consulaires algériennes n’ont pas bougé pour le moment pour venir en aide à ces centaines d’algériens.
La solidarité s’organise pour venir en aide aux algériens bloqués
Selon la même source, des associations humanitaires algériennes, palestiniennes et turques essayent de s’organiser pour apporter de la nourriture et des produits d’hygiènes.
Un témoin sur place, a expliqué à Medyaturk Info que dans un premier temps, « les bagages ont été enregistrés mais le vol a été annulé par l’Algérie. De ce fait, la plupart des voyageurs n’ont pas accès à leur bagages. »
Ce lundi, selon la même source, « les autorités locales ont apporté des couvertures et des sandwichs. D’autres associations humanitaires font les démarches pour apporter plus d’aide. »

Cependant, la propagation du coronavirus complique la tâche dans la mesure où les bénévoles doivent êtres équipés pour pouvoir apporter l’aide, explique la même source
Air Algérie a annoncé samedi 4 vols à destination d’Istanbul pour rapatrier les algériens
Samedi, la compagnie aérienne Air Algérie avait annoncé 4 vols à destination d’Istanbul pour rapatrier les algériens. « Depuis, la compagnie n’a fourni aucune information officielle. Certains disent que seul les clients d’Air Algérie ont été accepté », rapporte encore le média turc.
« La situation devient de plus en plus problématique dans la mesure où les magasins de l’aéroport ferment leur portent à leur tour. Certains algériens impatients et épuisés, s’affrontent avec la police. Contrairement à ce qu’affirme certains médias algériens, la police turque ne peut pas expulser les personnes de l’aéroport », constate la même source.

« D’après le témoin, quelques algériens ont attaqué des magasins qui ont dû fermer. Actuellement, le calme est revenu avec l’arrivée de la police anti-émeute. D’après ce témoin, les citoyens espèrent faire réagir l’Algérie en agissant de la sorte », précise le média turc, ajoutant que « cela et pour la bonne raison que ces personnes présentent un risque de propagation du virus et que d’autre part, ils n’ont pas de visas. »
« Nous avons tenté de joindre le consulat d’Algérie à Istanbul mais le téléphone sonne dans le vide », conclut la source.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger