Pour éviter la confusion, les DSP des wilayas interdits de faire des déclarations sur le coronavirus

Tizi-Ouzou : une école primaire fermée à cause du covid-19

Dans le but d’éviter toute confusion dans la diffusion des informations, il a été interdit aux directeurs de la santé et de la population (DSP) au niveau des wilayas de faire des déclaration sur le coronavirus en Algérie, a fait savoir, dimanche, le ministre de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.

S’exprimant sur les ondes de la radio chaîne I, Benbouzid a indiqué que le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus rend public quotidiennement, vers 17h, un communiqué dans lequel il fait le point de la situation, ajoutant que ce Comité rend compte de l’évolution de la situation toutes les deux heures au président de la République.

Concernant l’évolution de l’épidémie du coronavirus, le ministre de la Santé a annoncé que l’Algérie est entrée en phase trois de la propagation de l’épidémie du coronavirus (Covid-19). Le ministre a précisé que la décision du confinement général relève des prérogatives exclusives du président de la République.

« On doit se préparer au pire »

« L’Algérie est entrée en phase 3 de l’épidémie du coronavirus et, par conséquent on doit se préparer au pire », a déclaré Benbouzid.

Dans ce sens, il a indiqué que l’Algérie, à la différence de l’Italie, a anticipé en prenant les dispositions nécessaires dès le début, assurant à ce propos « qu’il n’y a pas de pénurie de produits pharmaceutiques au niveau des hôpitaux ».

Benbouzid a également tenu à rappeler que l’Institut Pasteur d’Algérie « demeure l’unique structure habilitée à effectuer des analyses sur le coronavirus », précisant que ces mêmes analyses « seront bientôt effectuées à Constantine et à Oran ».

Le dernier bilan rendu public samedi soir par le comité de suivi du Coronavirus en Algérie a fait état de 139 cas confirmés, dont 15 décès.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger