Homela deuxSaïd Sadi : «Les appels à continuer les manifestations sont des postures...

Saïd Sadi : «Les appels à continuer les manifestations sont des postures politiciennes irresponsables»

«Les appels à continuer les manifestations sont des postures politiciennes irresponsables. Il est impératif de résister et de dénoncer ces élans populistes», a indiqué l’ancien président du parti Rassemblement pour la Culture et le Démocratie (RCD) Saïd Sadi a indiqué jeudi dans un post publié sur sa page Facebook.

Il a souligné :«La réponse la plus raisonnable et la plus efficace est le confinement», tout en invitant les Algériens à «s’y tenir, réduire leur déplacement au strict minimum et suivre fidèlement les consignes des personnels de santé dont il faut saluer le dévouement malgré les cafouillages des autorités politiques.»

L’ancien leader du RCD a indiqué que la crise du coronavirus menace le monde, précisant que «l’heure est à la lucidité et l’autodiscipline.» C’est pourquoi Saïd Sadi appelle au calme et à éviter des cas de panique, tout en soulignant la déliquescence de notre système de santé qui, selon lui, «n’est pas calibré pour faire face à une évolution épidémiologique d’une telle ampleur.»

«On peut supposer que le dépistage, tel qu’il a été entrepris jusque là, donne un bilan sous-évaluant la situation réelle et que le plus critique est devant nous», a-t-il indiqué, affirmant qu’«il est urgent de s’adapter.»

Pour l’ancien leader du RCD, «il faut du courage et de l’intelligence», estimant que le moment est également propice pour développer la solidarité collective et le confinement peut être mis à profit pour réfléchir et faire réfléchir sur les origines des malheurs qui ont empêché le développement national et trop souvent, endeuillé notre peuple.»

Depuis l’apparition du coronavirus en Algérie, la question de suspendre les manifestations populaires contre le régime, notamment celles de mardi et de vendredi, divise le pays. Au début de la semaine, plusieurs voix se sont élevées pour dire non au maintien des manifestations du Hirak, qui risquent de faciliter la propagation du coronavirus, alors que d’autres personnalités ont appelé à maintenir les marches hebdomadaires.

Mardi dernier, les étudiants d’Alger avaient annulé leur marche hebdomadaire, malgré quelques tentatives de certains participants de maintenir la manifestation. La question reste en suspens quant à la manifestation du 57e vendredi, notamment à Alger, alors que la capitale vit un confinement qui ne dit pas son nom, en raison de l’épidémie du coronavirus dont le bilan s’alourdit chaque jour.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine